La 5G d'ici 2020, mais la Corée du Sud veut aller plus vite

30/06/15 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Datanews

L'International Telecommunication Union s'est récemment réunie pour débattre de l'introduction des réseaux 5G. Elle s'est mise d'accord sur l'appellation et le planning des travaux, mais pour ce qui est de la capacité de transfert envisagée, les avis divergent, semble-t-il.

La 5G d'ici 2020, mais la Corée du Sud veut aller plus vite

. © .

La délégation sud-coréenne a annoncé par le biais du Korea Times qu'il a été convenu que les réseaux 5G doivent pouvoir transférer les données à une vitesse de 20 gigabits par seconde. Un film à haute définition pourrait être ainsi téléchargé en 10 secondes. Pour les applications Internet-of-Things (internet des choses), le réseau serait capable de fournir en moyenne 100 mégabits par seconde à un million d'appareils sur une superficie d'1 kilomètre carré, selon le journal Korea Times.

Sanjay Acharya, porte-parole de l'ITU, a tenu à nuancer cette revendication sud-coréenne à FierceWirelessEurope. 20 Gbps sera certes possible sous certaines conditions, mais la barre est placée à 10 Gbps, selon lui. C'est du reste encore et toujours le double de la capacité de transport obtenue par Ericsson lors de ses premiers tests des techniques 5G possibles. Par comparaison, le standard ITU pour les réseaux 4G spécifie un pic de transfert d'1 gigabit par seconde. L'offre actuelle atteint - avec ce que les fournisseurs appellent la 4G+ - 225 mégabits par seconde.

Introduction en 2020

Officiellement, l'ITU n'a encore rien révélé sur la capacité de transfert. Dans son communiqué, elle s'en est tenue au fait que les objectifs généraux, les travaux à exécuter et le planning seront adaptés au développement des réseaux mobiles de la cinquième génération. Les réseaux 5G doivent pouvoir fournir des films à haute définition, mais doivent convenir également aux applications en temps réel bannissant tout retard et comme infrastructure pour l'internet des choses. En ce qui concerne le planning: les systèmes devraient être disponibles en 2020. Voilà qui explique que l'appellation officielle des réseaux 5G est IMT-2020.

En Corée du Sud, l'on veut toutefois être prêt plus rapidement. Lors des Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang, le pays entend faire la démonstration des possibilités offertes par les réseaux 5G, afin de souligner le fait que la Corée du Sud joue un rôle de précurseur dans le domaine de la communication mobile.

Source: Automatiseringgids.

En savoir plus sur:

Nos partenaires