La 5G belge encore un peu plus proche de la réalité

27/04/18 à 12:38 - Mise à jour à 12:38

Source: Datanews

Après un précédent test indoor, Proximus et Huawei ont mis en oeuvre cette fois et pour la première fois la 5G outdoor à Haasrode, près de Louvain. La technologie sera aussi disponible pour les universités.

La 5G belge encore un peu plus proche de la réalité

© Belga

Il s'agit de ce qu'on appelle une structure 5G NR (New Radio) dans la bande 3,5 GHz (C-band) qui exploite la technologie Massive MIMO. Elle permet le transfert d'une assez grande quantité de données via la même bande et étend nettement la portée, selon Proximus. Lors du test, une vitesse de 2,94 Gbps a été atteinte à une latence (temps de réaction) d'1,81 milliseconde.

Le déploiement extérieur succède à un précédent test indoor effectué en novembre 2016 au siège central de Proximus. Les deux acteurs télécoms avaient alors atteint la vitesse de 70 Gbps, mais en environnement de laboratoire.

"A présent que les spécifications de la 5G deviennent toujours plus claires, nous explorons les possibilités de cette technologie mobile de la prochaine génération", déclare Geert Standaert, CTO de Proximus. "Ces tests avec Huawei sont pour nous très précieux, parce qu'ils nous permettent de recueillir des informations essentielles sur cette technologie révolutionnaire et sur les avantages qu'elle fournira aux entreprises et aux consommateurs en Belgique. Ce faisant, Proximus se prépare à lancer la 5G dans notre pays."

Proximus entend en effet proposer la 5G à terme et collabore dans ce but avec l'entreprise chinoise Huawei, laquelle a pris à son compte la structure 5G NR et le '5G Test Customer Premise Equipment'. Huawei fournit aujourd'hui déjà l'équipement réseautique 4G à Proximus. Quant à savoir si elle fera de même pour la 5G, rien n'a encore été décidé, mais il y a de fortes chances qu'il en soit ainsi. Outre Huawei, son rival Ericsson a aussi mis en place début de cette année une structure de test 5G à Hasselt.

Ces structures sont du reste une bonne nouvelle pour les universités. Proximus et Huawei souhaitent en tout cas rendre la leur disponible six mois durant aux universités qui veulent tester la propagation, les performances et la puissance de rayonnement de la nouvelle technologie.

Nos partenaires