L'UZ Gent prend un robot à son service

30/09/13 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Datanews

L'UZ Gent a pris à son service Zora, un robot humanoïde utilisé pour la revalidation et la détection de chutes chez les patients épileptiques et les seniors.

L'UZ Gent prend un robot à son service

© Belga

L'hôpital universitaire UZ Gent a... engagé pour les prochaines années Zora, un robot humanoïde programmable de 57 centimètres de haut, d'une liberté de mouvement à 25 degrés et équipé de toutes sortes de détecteurs. Pour la première fois au monde, un robot humanoïde sera utilisé pour la revalidation (des enfants) et pour la détection de chutes des patients épileptiques et des seniors.

Avec ce projet courant sur deux années, l'UZ Gent, le groupe spécialisé 'Revalidatiewetenschappen en Kinesitherapie' (UGent), les Mutualités Chrétiennes (CM) et la firme Qmbt/Qbis vont examiner comment un robot peut être utilisé (comme aide complémentaire) dans les soins de santé.

Un robot poli et gentil "La disponibilité de moyens et donc de personnel pour la revalidation est limitée", explique le professeur Hilde van Waelvelde (UGent). "Il est évident du point de vue scientifique que l'intensité des exercices est un facteur important de réussite. Zora va permettre avec le même dévouement que le personnel d'accroître l'intensité de ces exercices."

Le robot Zora poli et gentil ne sera utilisé que comme aide complémentaire. "Le robot sera utilisé pour exécuter des exercices pré-appris, notamment des exercices relativement monotones. Zora donnera des instructions, des encouragements et un feedback jusqu'à un certain niveau."

Haut degré de sympathie Une caméra incorporée enregistre les exercices. Les thérapeutes disposeront ainsi d'un historique de l'intensité de ceux-ci par patient. En outre, le robot pourra être relié à terme à un électromiographe (EMG), qui détecte la contraction des muscles. "Sur cette base, Zora pourra déterminer si les exercices sont exécutés correctement ou non. C'est grâce à des marqueurs installés sur le corps du patient que le robot décidera de la justesse des exercices."

Lors d'une première démonstration, il s'est avéré que le robot dégageant un haut degré de sympathie est directement accueilli à bras ouverts par les enfants. Zora a permis aux jeunes patients en revalidation d'effectuer toutes sortes d'exercices de force, de coordination et de résistance et les récompensait avec des compliments et de la musique.

Zora, capable de détecter des crises d'épilepsie De plus, Zora peut être programmé pour détecter des crises chez les patients épileptiques, dans un premier temps dans un environnement hospitalier. "Le robot lira et analysera via une connexion wifi l'EEG (électro-encéphalogramme) d'un patient épileptique à l'hôpital et pourra poser des questions personnalisées en cas de crise supposée." Si dans de tels cas, le robot effectue une évaluation correcte, le personnel soignant ne devra plus intervenir si cela n'est pas nécessaire. "Zora peut en outre être programmé de sorte qu'il puisse en cas de crise confirmée appeler de l'aide en appelant quelqu'un au téléphone par exemple."

Dans une phase ultérieure, l'on envisage d'utiliser aussi Zora dans les soins à domicile. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires