L'utilisation de médias électroniques empêche les adolescents de dormir

21/03/11 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Datanews

Les adolescents qui, le soir, participent à des jeux informatiques, surfent sur internet ou utilisent leur GSM, courent le risque d'un manque de sommeil.

L'utilisation de médias électroniques empêche les adolescents de dormir

Les adolescents qui, le soir, participent à des jeux informatiques, surfent sur internet ou utilisent leur GSM, courent le risque d'un manque de sommeil.

L'utilisation des médias électroniques en soirée retarde l'heure de se mettre au lit. Résultat: les adolescents demeurent plus longtemps éveillés et dorment donc trop peu. Voilà ce qui ressort d'une nouvelle étude réalisée par la Vrije Universiteit Brussel (VUB) auprès de 1.298 jeunes Flamands âgés de 14 à 20 ans.

Ce qui est étonnant, c'est que la moitié des jeunes (49,7 pour cent) indiquent qu'ils ne dorment pas assez et que plus de 30 pour cent sont alors aux prises avec des envies d'assoupissement en classe. En outre, il existe un grand écart entre le temps de repos durant la semaine et celui pendant le week-end. C'est ainsi que 11 pour cent seulement des adolescents se déclarent reposés en semaine contre 63 pour cent durant le week-end.

Quatre jeunes sur dix possèdent un téléviseur dans leur chambre, cinq sur dix un ordinateur, huit sur dix un GSM, trois sur dix une Playstation et, enfin, sept sur dix un lecteur MP3.

Des résultats de l'étude, il apparaît que c'est surtout l'utilisation d'internet, du GSM et des jeux informatiques ou vidéo, ainsi que dans une moindre mesure de la télévision, qui génère un manque de sommeil et donc une augmentation de la somnolence durant la journée. Ecouter de la musique durant l'heure qui précède le coucher entraîne aussi une durée d'endormissement plus longue et donc une réduction de la durée de sommeil.

Source: Belga

Nos partenaires