L'université d'Anvers ranime la connaissance du mainframe

29/06/10 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Datanews

'Mainframe computing', tel sera un thème abordé en profondeur par le nouveau centre d'études multidisciplinaire A.I.F.E.C. de l'Université d'Anvers, à la demande notamment des entreprises et en collaboration avec IBM.

'Mainframe computing', tel sera un thème abordé en profondeur par le nouveau centre d'études multidisciplinaire A.I.F.E.C. de l'Université d'Anvers, à la demande notamment des entreprises et en collaboration avec IBM.

L''Antwerp Institute For Enterprise Computing' (A.I.F.E.C.) envisage "de proposer un enseignement, de la recherche et des services sur le plan des technologies de l'information et des méthodologies d'application dans un contexte professionnel." Un premier thème sera "d'offrir à nouveau aux étudiants une vision et la connaissance du phénomène du mainframe (ordinateur central, ndlr)", déclare le Prof. Dr. Carlos De Backer. L'A.I.F.E.C. - une initiative commune du département Wetenschappen-Informatica et du département Beleidsinformatica de la faculté TEW - va dans ce but créer un programme d'études propre sur base de l'équipement fourni notamment par IBM. Il exploitera aussi les systèmes zOS de la filiale d'IBM à Montpellier.

Un besoin dans les entreprises

Le thème 'mainframe computing' s'est imposé à la demande des entreprises, où les mainframes remplissent encore souvent des tâches cruciales, mais pour lesquels on ne trouve plus aujourd'hui suffisamment d'experts sur le marché. La collaboration avec IBM en qualité de grand fournisseur dans ce domaine est importante, mais "nous ne sommes pas mariés avec IBM", insiste le Prof. De Backer. "Nous voulons inculquer l'état d'esprit du mainframe aux étudiants", ajoute-t-il et "nous voulons aussi collaborer avec Unisys, Siemens, Fujitsu." A terme, d'autres fournisseurs de logiciels de gestion tels BMC, CA, etc., pourraient venir s'y ajouter, mais "actuellement, nous n'en sommes encore qu'au stade du développement de la formation, afin de pouvoir démarrer lors de la prochaine années académique."

Dans un premier temps, le centre ciblera une vingtaine d'étudiants des deux orientations, qui ont du reste déjà démontré leur intérêt pour ce programme de cours facultatif. Des études de doctorat sur ce sujet sont également en préparation. "Le but n'est pas de former de grands spécialistes", poursuit le Prof. De Backer, mais de compléter la connaissance actuelle des étudiants sur le plan des systèmes de serveurs interactifs par des notions relatives aux caractéristiques 'RAS' du mainframe (Reliability, Availability, Servicability), aux rapports entre l'interactivité et l'utilisation des batches (lots), aux exigences des systèmes multiutilisateurs imposants, etc. En outre, l'on accordera aussi de l'attention aux produits mainframe spécifiques d'IBM, tels zOS, DB2, CICS, etc. (ou à leurs équivalents chez d'autres fournisseurs).

A brève échéance, l'A.I.F.E.C. envisage également de collaborer dans ce domaine avec les membres de l'Associatie Universiteit en Hogescholen Antwerpen (AUHA), alors que le sujet se prête parfaitement aussi au recyclage des informaticiens existants.

En savoir plus sur:

Nos partenaires