L'UE soutient des initiatives IT à hauteur d'1 milliard d'euros

28/01/13 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Datanews

Aujourd'hui, la Commission européenne a désigné les lauréats du concours Future and Emerging Technologies (FET). Des initiatives dans le domaine du graphène et du cerveau humain recevront chacune 1 milliard d'euros. Des chercheurs d'au moins 15 états-membres de l'UE et de pratiquement 200 instituts de recherche participeront à chaque projet.

L'UE soutient des initiatives IT à hauteur d'1 milliard d'euros

Aujourd'hui, la Commission européenne a désigné les lauréats du concours Future and Emerging Technologies (FET). Des initiatives dans le domaine du graphène et du cerveau humain recevront chacune 1 milliard d'euros. Des chercheurs d'au moins 15 états-membres de l'UE et de pratiquement 200 instituts de recherche participeront à chaque projet.


La Commission européenne soutiendra les initiatives "Graphene" et "Human Brain Project" durant dix années. L'UE injectera elle-même un demi-milliard dans chaque projet. L'autre demi-milliard sera apporté par les participants. Les deux gagnants du concours FET ont été choisis parmi une mini-liste de six par un panel d'experts, dont des scientifiques, des professeurs, un lauréat du prix Nobel, ainsi que des industriels. Initialement, 23 projets avaient été présentés qui, au terme d'une période de deux ans, ont été ramenés à six et finalement à deux. C'est là le plus important prix jamais attribué pour la recherche.


Le projet relatif au graphène sera dirigé par le physicien théorique Jari Kinaret de la Chalmers University of Technology de Göteborg, Suède. Le projet développera le potentiel du graphène pour les applications en informatique, dans les détecteurs et les batteries. Le graphène est une forme ultrafine et flexible de carbone. Il est 200 fois plus résistant à la cassure que l'acier. Le graphène est aussi l'un des semi-conducteurs les plus rapides: quelque cent fois plus rapide que le silicium. L'objectif est que l'Europe devienne la Graphene Valley pour succéder à la Silicon Valley américaine.


Pour sa part, le 'Human Brain Project' sera dirigé par le neuroscientifique Henry Markram de l'Institut Fédéral de la Technologie (EPFL) de Lausanne, Suisse. Le but de ce projet est de simuler dans un superordinateur tout ce que l'on sait à propos du cerveau humain. Le Human Brain Project examinera la façon dont le cerveau humain fonctionne, ce qui devrait générer le développement d'un traitement personnalisé des maladies neurologiques et connexes. Ce qui est étonnant dans ce cas-ci, c'est que la Suisse ne fait pas partie de l'UE.


Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, déclare: "La position de l'Europe en tant que superpuissance de la connaissance dépend de la réflexion sur l'impensable et de l'exploitation des meilleures idées. Ce concours multimilliardaire récompense des percées scientifiques européennes et démontre que si nous sommes ambitieux, nous pouvons développer le meilleur de la recherche sur notre sol."


Future and Emerging Technologies (FET) est une composante du programme de recherche ICT de la Commission européenne. Le concours a comme objectif de favoriser la recherche à long terme et de poser les fondements de technologies radicalement nouvelles.

Nos partenaires