L'UE et la Chine s'opposent en matière de piratage logiciel

12/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 11/06/06 à 23:59

Source: Datanews

Beijing "doit consentir plus d'efforts", insiste Peter Mandelson, commissaire européen au commerce.

Peter Mandelson, commissaire au commerce de l'UE, a appelé la Chine à "faire preuve d'ouverture" et à s'attaquer plus sérieusement au probème du piratage logiciel.Malgré les mesures prises par ses autorités pour combattre ce problème, la Chine demeure le leader mondial en matière de piratage industriel, dont le taux atteignait 90 pour cent en 2004 dans ce pays contre un taux moyen mondial de 35 pour cent.Les marchandises contrefaites sont toujours largement disponibles en Chine. Cela va des DVD piratés aux GSM de pseudo-marques.Rien que les entreprises de logiciels et de loisirs américaines indiquent que le piratage chinois leur coûte 2,5 milliards de dollars par an. Un exemple: des pirates vendaient des DVD contrefaits de The Da Vinci Code deux jours à peine après la premiere.S'adressant aux étudiants de l'université Renmin de Beijing, Mandelson a averti que la Chine se heurterait à l'Europe si elle ne se décidait pas à "appliquer, plutôt qu'à contourner les règles".Plus tôt cette semaine, dans un discours destiné aux 'business executives' et aux avocats chinois, Mandelson a qualifié le piratage de "désaccord probablement le plus important dans les relations entre l'Europe et la Chine. C'est aussi sérieux et énorme que cela."Les autorités chinoises ont néanmoins connu quelque succès dans leur combat pour résoudre ce problème. L'étude annuelle récente consacrée au piratage logiciel pour PC par la Business Software Alliance et réalisée par IDC a en effet enregistré des améliorations sur un certain nombre de marchés, y compris en Chine.La Chine a établi des centaines de lois dans les domaines des droits d'auteur, des brevets et des marques de fabrique en devenant membre de la World Trade Organisation en 2001, et son président, Hu Jintao, a insisté le mois dernier sur le besoin de protéger plus efficacement les droits de propriété intellectuelle. La Chine a également lancé un site web dénonçant les cas de piratage.Les entreprises chinoises ont aussi pris des mesures pour lutter contre le piratage. C'est ainsi que les fabricants de PC chinois en vue, dont Huawei et Lenovo, vendent à présent des produits intégrant un système d'exploitation de Microsoft, une mesure destinée à décourager les consommateurs à télécharger des versions piratées plus économiques.

Nos partenaires