L'UE enquête sur de présumés accords fiscaux entre Amazon et le Luxembourg

07/10/14 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

La Commission européenne suspecte que des accords fiscaux conclus entre le grand-duché de Luxembourg et le magasin internet Amazon s'apparentent à un soutien d'état illégal. Voilà ce qu'annonce le journal d'affaires britannique Financial Times sur base de sources bien informées à Bruxelles.

L'UE enquête sur de présumés accords fiscaux entre Amazon et le Luxembourg

© Reuters

Précédemment déjà, la Commission avait émis des réserves à propos d'accords que le Luxembourg avait signés avec le constructeur automobile italien Fiat, ainsi que de deals comparables conclus entre Apple et les autorités irlandaises. Bruxelles avait préalablement déjà annoncé aussi vouloir examiner la relation existant entre les Pays-Bas et la chaîne de cafés Starbucks, mais l'on ne sait pas encore clairement si cela va également déboucher sur une enquête approfondie.

En raison de ces accords fiscaux, les entreprises mentionnées ont versé des années durant relativement peu d'impôts sur leurs ventes en Europe.

Le Financial Times indique que c'est surtout l'implication du Luxembourg qui est pose problème, dans la mesure où l'homme qui était à l'époque son premier ministre, Jean-Claude Juncker, deviendra bientôt président de la Commission européenne. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires