"L'ouverture du câble va à l'encontre de l'évolution de la technologie et du marché"

06/09/12 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Datanews

Le rejet par la Cour d'Appel de Bruxelles de la demande de Telenet de suspendre l'ouverture du câble, "va clairement à l'encontre de l'évolution de la technologie et du marché dans le secteur des médias". Voilà ce qu'affirme Cable Belgium, l'association des câblo-opérateurs belges, dans une réaction.

"L'ouverture du câble va à l'encontre de l'évolution de la technologie et du marché"

Le rejet par la Cour d'Appel de Bruxelles de la demande de Telenet de suspendre l'ouverture du câble, "va clairement à l'encontre de l'évolution de la technologie et du marché dans le secteur des médias". Voilà ce qu'affirme Cable Belgium, l'association des câblo-opérateurs belges, dans une réaction.

Mardi, l'on apprenait que la Cour avait rejeté la demande de Telenet de suspendre la décision d'ouverture du câble prise en novembre 2011 par les régulateurs des médias. L'association des câblo-opérateurs estime que la libéralisation telle que décidée en 2011 "ne fera que ralentir le passage à l'ère numérique" et que cela irait de pair avec "d'énormes coûts d'exécution" de celle-ci.

Cable Belgium fait référence ici aux efforts consentis par les différents opérateurs pour que le passage de l'analogique au numérique soit un succès, et plus précisément aux émetteurs supplémentaires et à la multiplicité des fonctionnalités. L'association évoque aussi la réussite de la télévision numérique dans notre pays et la "forte concurrence entre les fournisseurs" de la télévision numérique. Et de renvoyer indirectement à Belgacom qui propose la télévision numérique via la ligne ADSL.

"Cable Belgium ne comprend pas pourquoi la régulation peut se justifier sur un marché dynamique eu égard à l'ancienne technologie, à savoir "la télévision analogique", et à la nouvelle technologie comme la télévision numérique et internet, où de nombreux investissements et innovations s'avèrent encore nécessaires."

Par ailleurs, la Cour devra encore se prononcer le 9 octobre prochain sur des demandes de suspension similaires introduites par Brutélé, Numericable et Tecteo. Et les différents opérateurs ont aussi contesté l'ouverture sur le fond. Jugement attendu en juin 2013.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires