L'OTAN crée un centre de la connaissance axé sur la protection contre la cybercriminalité

15/05/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

L'OTAN a donné son feu vert à la fondation d'un centre de la connaissance axé sur la protection contre les cyber-attaques. Ce centre sera installé en Estonie, qui avait été, l'an dernier, la victime d'une telle attaque.

L'OTAN a donné son feu vert à la fondation d'un centre de la connaissance axé sur la protection contre les cyber-attaques. Ce centre sera installé en Estonie, qui avait été, l'an dernier, la victime d'une telle attaque.

A Bruxelles, les 7 pays fondateurs (Allemagne, Italie, Espagne, Estonie, Lettonie, Lituanie et Slovaquie) ont signé un accord à propos de la création d'un 'Centre of Excellence' de l'OTAN consacré à la protection contre la cybercriminalité et qui sera installé à Talinn, la capitale de l'Estonie, là où l'an dernier, l'internet fut paralysé tout un temps par une attaque d'envergure qui avait succédé au déplacement d'un mémorial russe de la guerre. Les attaques auraient été lancées par des serveurs russes, mais la Russie a toujours nié ces faits.

Au sein de l'OTAN, le centre devrait rationaliser "l'interopérabilité, la collaboration et les mécanismes juridiques" en matière de cybercriminalité. Il pourrait aussi se livrer à des exercices de cyber-attaques, afin d'améliorer la connaissance dans ce domaine, ainsi que la vitesse de réaction. Selon le général américain James Mattis, en charge de la modernisation des forces armées de l'OTAN, l'organisation doit de plus en plus s'orienter vers ce genre de menaces visant un nombre croissant de personnes.

Nos partenaires