L'organisation aéronautique européenne veut créer des bases lunaires avec une imprimante 3D

01/02/13 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

Les imprimantes 3D sont aujourd'hui surtout utilisées pour imprimer par exemple des bijoux, meubles ou étuis pour smartphone, mais voici que l'organisation aéronautique européenne, l'ASE, souhaite bientôt créer des bases lunaires avec ce type d'imprimante.

L'organisation aéronautique européenne veut créer des bases lunaires avec une imprimante 3D

Les imprimantes 3D sont aujourd'hui surtout utilisées pour imprimer par exemple des bijoux, meubles ou étuis pour smartphone, mais voici que l'organisation aéronautique européenne, l'ASE, souhaite bientôt créer des bases lunaires avec ce type d'imprimante.

Techniquement, il est déjà possible d'imprimer des bâtiments avec une imprimante 3D en utilisant du sable comme matériau. Ce genre d'imprimante devrait donc pouvoir accepter aussi de la matière lunaire, estime l'ASE. Pour ce projet, l'organisation aéronautique va s'associer avec Foster + Partners, un bureau d'architectes qui, en guise de test, a déjà créé une pierre d'1,5 tonne sur base de matière récupérée sur la lune.

L'imprimante 3D de service est la D-ShapeTM, une machine de fabrication italienne qui est surtout utilisée pour créer des sculptures, mais qui sert par exemple aussi pour réaliser des récifs coralliens.

Pour créer une base lunaire imprimée en trois dimensions, l'imprimante mélangera d'abord la matière lunaire avec de l'oxyde de magnésium et transformera le tout en 'papier' sur lequel il sera possible d'imprimer avec de l''encre'. La matière première se changera ensuite en une substance pierreuse. La D-ShapeTM sera capable de produire quelque 2 mètres de matériau par heure.

En savoir plus sur:

Nos partenaires