'L'ordinateur sécurisé de la prison, pratique pour des... méfaits'

25/09/14 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Datanews

"Cher journaliste, cela fait des mois déjà que nous pouvons utiliser le mail comme bon nous semble dans notre cellule. Beaucoup de détenus poursuivent leurs activités criminelles par cette voie. Salutations de la prison." Voilà le contenu du mail envoyé par un détenu au départ d'un ordinateur qui n'était pas censé permettre un trafic de mails normal.

'L'ordinateur sécurisé de la prison, pratique pour des... méfaits'

© Belga

Le détenu non nommément cité est incarcéré dans la nouvelle prison de Beveren. Il a envoyé son message à un journaliste de Het Nieuwsblad qui évoque l'affaire.

La nouvelle prison de Beveren se targuait de son système informatique strictement sécurisé. Via Prison Could, un système intranet, les prisonniers dans leur cellule auraient accès à un nombre limité de sites web, utiles par exemple pour pouvoir chercher du travail ou pour commander des films.

Fermé

Mais avait-on ajouté quelque peu triomphalement lors de l'inauguration de la prison: le système ne pourra pas être utilisé "pour chatter entre détenus ou avec le monde extérieur". Le mail ordinaire n'était pas non plus prévu, avait-on encore entendu.

Mais les détenus ont rapidement trouvé une manière simple de contourner toutes les limitations et, à en croire le détenu ci-dessus, de se livrer même à des activités criminelles.
La direction de la prison a entre-temps fait fermer certains sites web de Prison Cloud.

Beveren et Leuze sont les seules prisons belges à disposer d'un tel système. (Belga/RR)

En savoir plus sur:

Nos partenaires