L'ordinateur apprend la rêverie

12/10/10 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Un scientifique australien mène depuis plus de dix ans des recherches sur la machine 'qui rêvasse'.

L'ordinateur apprend la rêverie

Un scientifique australien mène depuis plus de dix ans des recherches sur la machine 'qui rêvasse'. Il lui fait lire des fables notamment.

Les ordinateurs sont en réalité de bêtes machines, même s'ils peuvent exécuter très rapidement des travaux de calcul. Le scientifique australien Graham Mann ne se contente pas de cette situation. "Un système intelligent doit pouvoir intégrer des émotions, s'il veut pouvoir fonctionner", affirme-t-il. Il effectue donc depuis plus d'une décennie déjà des recherches sur la machine 'qui rêvasse'. Dans ce but, il développe des algorithmes permettant de stimuler des émotions et de 'penser librement'.

Lors du Word Computer Congress organisé à Brisbane, il a décrit ses tentatives de traduire l''émotion' des Fables d'Esope pour la machine. Il a pour cela utilisé la liste des émotions de Robert Plutchik. Comme les Fables d'Esope sont brèves et simples, elles peuvent être affichées sous forme de structures de données graphiques. La machine a établi ses propres liens entre trois fables: De la Colombe assoiffée, Du Chat et du Coq et Du Loup et de la Grue. Lorsque la machine a été interrogée sur l'association, elle a répondu: "I felt sad for the bird." Voilà qui nous donnerait quasiment la larme à l'oeil...

En savoir plus sur:

Nos partenaires