L'on est bien en peine de reproduire ou de distinguer le logo type d'Apple

11/03/15 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Une exposition fréquente à certaines images ne fait pas toujours en sorte que l'on s'en souvienne visuellement de manière approfondie et précise. Voilà ce qui ressort d'une enquête ayant pour thème le logo d'Apple, réalisée par l'University of California et disponible sous forme de démo à l'Universiteit Gent.

L'on est bien en peine de reproduire ou de distinguer le logo type d'Apple

© Reuters

La pomme si connue, dans laquelle quelqu'un a mordu, de l'entreprise technologique Apple est peut-être l'un des logos les plus simples et les plus reconnaissables au monde.

Et pourtant, dans le cadre d'une étude effectuée par l'University of California, à laquelle ont participé plus de 300.000 personnes, seul un des 85 sujets d'expérience retenus est parvenu à reproduire le logo sans erreur, alors que sept autres ont commis de petites fautes. Et ce, alors qu'ils s'étaient attribués préalablement un score de 5,47 sur 10 à propos de la justesse de leur dessin. D'un test portant sur huit logos, dont sept différaient de l'original, moins de la moitié des sujets seulement a pu désigner l'illustration correcte.

'Il est clair que notre mémoire nous joue parfois de sérieux tours', déclare le professeur gantois Marc Brysbaert, rédacteur final du magazine britannique Quarterly Journal of Experimental Psychology, qui a publié les résultats de l'étude.

'Cela indique que nous n'enregistrons que ce que nous pensons devoir stocker. Nous nous créons l'illusion que nous pouvons nous souvenir correctement de tout, mais quand on nous interroge, tel ne semble pas être le cas.'

Il y a une explication au fait que nous ne pouvons pas nous rappeler toujours de manière bien précise des images de la vie de tous les jours. 'En fin de compte, il n'est pas nécessaire pour nous de stocker ce stimulus de manière très détaillée. Nous le voyons quand même toujours. Voilà pourquoi notre cerveau se contente de ce qui est nécessaire pour reconnaître le logo dans des conditions normales. Il en résulte que l'on ne voit souvent pas non plus que l'on a à faire à un faux, comme par exemple un produit contrefait.'

Ces résultats offrent une importante utilité pratique. 'Quelle est la différence entre la distinction d'un logo Apple ou d'un malfaiteur possible dans une file d'individus? Lorsqu'on regarde des personnes très ressemblantes, quel est le risque de commettre une erreur?'

La démo est disponible sur le site web de l'UGent et sur Buzzfeed.

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires