L'on attend moins de défauts de paiement en électronique et ICT

04/06/14 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Datanews

Tout semble indiquer que les fournisseurs de produits électroniques et ICT enregistreront cette année en Belgique de meilleurs chiffres que l'an dernier. En même temps, les spécialistes s'attendent à une réduction des défauts de paiement.

L'on attend moins de défauts de paiement en électronique et ICT

Tout semble indiquer que les fournisseurs de produits électroniques et ICT enregistreront cette année en Belgique de meilleurs chiffres que l'an dernier. En même temps, les spécialistes s'attendent à une réduction des défauts de paiement.

Cela se passe bien, mais sans plus dans le secteur de l'électronique et de l'ICT à la consommation. Il n'y a que dans le domaine des jeux que des problèmes se posent, parce que les dépenses se déplacent vers des applis, dont le vendeur se trouve souvent à l'étranger. Telle est brièvement la conclusion de l'étude de marché effectuée par Atradius, une société qui assure les entreprises contre les mauvais payeurs et qui examine le marché de ce point de vue.

"Ces dernières années, la crise a provoqué un certain nettoyage. Les entreprises faibles ont disparu, et seules les entreprises fortes ont survécu. Cela en combinaison avec une croissance économique engendre une diminution des défauts de paiement tant chez les entreprises que chez les consommateurs", explique Christophe Cherry, CEO d'Atradius. Il s'attend cependant à ce que le marché à la consommation reste calme: "C'est l'exportation B2B qui connaîtra la plus forte croissance."

Cherry ne cite pas de chiffres concrets, mais des indications pour le secteur. L'on peut ainsi observer un glissement sur le marché. "Nous nous attendons à ce que le nombre de smartphones et de tablettes continue de croître, mais à un rythme plus lent que précédemment, parce que le marché atteint une certaine maturité." Plus tôt cette année, Data News avait appris sur base de chiffres publiés par GFK que le marché des tablettes et des smartphones avait progressé au cours des deux premiers mois de cette année. Mais cela n'est guère révélateur de ce qui va se passer durant le reste de l'année.

Il est par contre évident que les ventes de TV vont grimper. "Il y a bien sûr l'effet Coupe du Monde, mais ces deux dernières années, les chiffres de vente avaient été vraiment très mauvais", ajoute Cherry. "Les innovations persuadent le consommateur d'acheter une nouvelle TV. Il est dommage que l'Ultra HD (4K) ne soit pas encore disponible ici car cela engendrerait une croissance encore plus nette."

Le seul segment à propos duquel Atradius se montre prudent, c'est celui des jeux. Ici, les ventes courent des risques en raison de la hausse des téléchargements sur internet. Il ne s'agit pas tant de piratage, mais bien de joueurs qui effectuent leurs achats en ligne ou qui dépensent leur budget au moyen de leur tablette ou smartphone, mais qui s'adressent quasi directement à des plates-formes ou développeurs étrangers n'ayant pas d'intermédiaire en Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires