L'offre de Liberty sur Telenet sous pression

30/10/12 à 11:39 - Mise à jour à 11:39

Source: Datanews

L'offre lancée par Liberty Global, l'actionnaire principal américain de Telenet, sur les actions restantes de l'entreprise télécoms malinoise, est trop basse. Voilà ce qu'estime la banque d'affaires Lazard, qui a été désignée par le conseil d'administration de Telenet pour évaluer l'offre.

L'offre de Liberty sur Telenet sous pression

L'offre lancée par Liberty Global, l'actionnaire principal américain de Telenet, sur les actions restantes de l'entreprise télécoms malinoise, est trop basse. Voilà ce qu'estime la banque d'affaires Lazard, qui a été désignée par le conseil d'administration de Telenet pour évaluer l'offre.

Au bout de 3 journées de suspension boursière de l'action Telenet, voici qu'apparaît une nouvelle donne: les perspectives pour Telenet sont, selon Lazard, trop bonnes que pour justifier une offre de 35 euros par action. Lazard évalue la valeur de Telenet à une fourchette comprise entre 37 et 42 euros par action.

Telenet elle-même a publié, en même temps que le communiqué de presse à propos de Lazard, ses attentes pour l'exercice 2013. Le câblodistributeur table sur une croissance de ses revenus d'exploitation "de 10 à 11 pour cent", stimulée par une nouvelle hausse du nombre de clients des packs, de la télévision numérique et de l'internet à haut débit. Telenet prévoit aussi que la dynamique dans la téléphonie mobile "garantira une solide croissance supplémentaire du chiffre d'affaires".

Liberty Global réagit en déclarant faire de 'sérieuses réserves' à propos de l'analyse faite par Lazard. Le câblodistributeur est furieux aussi du fait que Telenet a revu à la hausse ses attentes après l'offre de rachat, et que ces prévisions adaptées aient été transmises à Lazard, sans en tenir informé le conseil d'administration de Liberty. Autre point de controverse: le succès de l'offre mobile de Telenet, que Liberty Global - une pure entreprise de câble - n'apprécie que modérément.

Liberty ajoute ne vouloir rien changer à son offre de 35 euros par action, même si l'entreprise a annulé la condition de mettre la main sur 95 pour cent des actions. Au-delà de cette limite, Liberty peut retirer Telenet de la Bourse. Certains analystes concluent à présent déjà que l'offre de Liberty est un échec.

En savoir plus sur:

Nos partenaires