L'IT va-t-elle changer de nom?

13/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 12/06/07 à 23:59

Source: Datanews

L'IT devient toujours davantage une composante du métier (business) et perd de ce fait son statut propre dans l'entreprise. C'est là une évolution logique. Selon George Colony, CEO de Forrester, il est des lors temps de modifier l'appellation technologie de l'information en technologie business (BT).

"Les ordinateurs sont devenus incontournables pour la gestion de l'entreprise, en ce compris le développement des produits, la fabrication, la vente et le contact avec le client. L'arrivée du web s'est traduite par une liaison directe entre l'entreprise et chacun de ses clients. La technologie se retrouve dans quasiment tous les aspects de l'entreprise", explique Colony. Pour quiconque se hasarde ici à poser l'une ou l'autre question, il a un exemple fin prêt: "Débranchez demain toutes les fiches et écoutez ensuite le tumulte que cela va provoquer du fait que vos collaborateurs ne pourront plus effectuer leur travail. Ils ne pourront plus développer, vendre ou aider les clients."La banque d'affaires Goldman Sachs a déjà estimé qu'un tel scénario provoquerait 100 millions de dollars de dommages par heure pour l'entreprise. "Donc", conclut Colony lors de l'IT Forum de Forrester organisé cette semaine à Edimbourg (Ecosse), "l'IT n'est plus le terme qui chapeaute le tout. Je propose que l'on passe à l'expression 'technologie business' indiquant que le métier, c'est l'IT et que l'IT, c'est le métier."Quel est le bien-fondé d'un tel changement de nom? Colony répond: "Les choses évoluent. Tel est aussi le cas des activités IT, et il est le temps qu'on s'en rende compte. De nouvelles activités, de nouvelles attentes, une nouvelle dénomination." Et de comparer l'actuel responsable du département IT à un bibliothécaire couvert de laurier. "L'on ne fait rien d'autre que transférer de l'information. Lorsqu'on est cependant en charge du département 'business-technology', on est l'égal des autres responsables de la gestion de l'entreprise." Selon le CEO de Forrester, un 'BT-executive' est quelqu'un qui se concentre sur l'amélioration des processus et sur la localisation de nouvelles sources de revenus. "L'on utilise la technologie pour atteindre des résultats d'exploitation, pas pour générer de l'information à la valeur discutable."Le responsable BT doit donc débattre des processus, des clients et de l'évolution de l'entreprise. C'est là un revirement dans le travail actuel du responsable IT, qui se déroule aujourd'hui encore nettement dans un cadre technique. Voilà qui, espère Colony, va changer aussi la façon dont le CEO considère le manager IT et qui supprimera les obstacles sur le chemin qui mène au bureau directorial. "Le manager BT deviendra un sérieux interlocuteur en vue d'améliorer le résultat d'exploitation et la part de marché de l'entreprise."Et tant qu'à parler de nouveaux termes, ajoutons-y une nouvelle abréviation car la personne en question devra porter un titre. "Je propose que nous appelions désormais le CIO le CBT, le 'chief business technologist'", ajoute Colony. Désormais, nous parlerons donc de systèmes BT et d'industrie BT. "Je vais sans aucun doute faire grincer des dents, mais dorénavant, pour moi, le terme IT n'existe plus, mais bien BT. J'espère que beaucoup m'emboîteront le pas", dit-il en ricanant.A notre avis, au moins une entreprise déjà sera une fervente adepte du nouvel acronyme de Colony. Vous devinez laquelle?

Nos partenaires