L'IT en 2012: faire encore plus avec encore moins

02/01/12 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Datanews

"Quoi de neuf sous le soleil?", vous entendons-nous murmurer à la lecture du titre de cet article. Vous ne pourrez pourtant pas y échapper: en 2012, le directeur IT que vous êtes, devra être encore plus créatif avec son budget. Voilà en tout cas ce qui ressort des perspectives pour l'année nouvelle parues sur le blog du cabinet européen d'analystes Pierre Audoin Consultants (PAC). La principale conclusion est que le CIO qui verra son budget croître, pourra s'estimer très heureux. 2012 s'annonce en effet de nouveau comme une année 'où il faudra encore faire plus avec encore moins de moyens'. Il n'empêche que les analystes n'envisagent pas une stagnation, mais une approche créative des responsables IT et des fournisseurs.

L'IT en 2012: faire encore plus avec encore moins

"Quoi de neuf sous le soleil?", vous entendons-nous murmurer à la lecture du titre de cet article. Vous ne pourrez pourtant pas y échapper: en 2012, le directeur IT que vous êtes, devra être encore plus créatif avec son budget.

Voilà en tout cas ce qui ressort des perspectives pour l'année nouvelle parues sur le blog du cabinet européen d'analystes Pierre Audoin Consultants (PAC). La principale conclusion est que le CIO qui verra son budget croître, pourra s'estimer très heureux. 2012 s'annonce en effet de nouveau comme une année 'où il faudra encore faire plus avec encore moins de moyens'. Il n'empêche que les analystes n'envisagent pas une stagnation, mais une approche créative des responsables IT et des fournisseurs.

Un trajet envisageable, ce sera par exemple d'externaliser encore plus de choses, semble-t-il. Un facteur négatif sur ce plan, ce sera évidemment de réaliser obligatoirement des économies, mais un incitant positif consistera certainement aussi en une percée plus forte du modèle 'cloud'. PAC s'attend en outre à ce que les contrats d'externalisation ('outsourcing') soient plus volumineux, du fait que les entreprises consolideront leurs fournisseurs (ce qui tournera surtout à l'avantage des acteurs en vue sur le marché).

Les analystes envisagent également la poursuite de la scission du département IT au sein des entreprises en un groupe qui fournira des 'commodity IT-services' ('run') et en un autre groupe qui mettra en oeuvre de nouvelles choses. C'est surtout dans le premier groupe que les économies se feront nettement sentir. Du point de vue technologique, cela se traduira par une très forte virtualisation, selon PAC.

Les projets qui seront réalisés, seront cette année jugés de manière incroyablement radicale sur leur 'retour sur investissement' (RoI). Les contrats existants seront renégociés sur base de nouveaux SLA plus stricts.

Du point de vue technologique, l'attention se portera cette année complètement sur ce qui avait été mis en branle l'année dernière déjà: le nuage sous toutes ses formes, la mobilité (où PAC table du reste pour les entreprises sur une puissante poussée de la part de Microsoft avec Windows Phone et Windows 8) et les réseaux (d'entreprise) sociaux (avec Oracle, SAP et certainement aussi IBM qui tireront intensément à la charrette). La prochaine entrée en Bourse de Facebook pèsera aussi de tout son poids dans la balance.

En savoir plus sur:

Nos partenaires