L'IT de GSK Belgique pas impactée

13/02/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Alors que le groupe GlaxoSmithKline annonce une vaste restructuration à l'échelle internationale, les sources citant entre 6.000 et 10.000 pertes d'emploi sur un effectif mondial de 100.000 collaborateurs, on pouvait se demander si la Belgique allait participer à l'effort d'économies, et si l'informatique serait impactée.

Alors que le groupe GlaxoSmithKline annonce une vaste restructuration à l'échelle internationale, les sources citant entre 6.000 et 10.000 pertes d'emploi sur un effectif mondial de 100.000 collaborateurs, on pouvait se demander si la Belgique allait participer à l'effort d'économies, et si l'informatique serait impactée.

Il faut dire que GSK emploie chez nous 6.700 personnes.

Selon Daniel Lebeau, vice-président Information & Management Systems de GSK Biologicals, "il n'y aura pas d'impact sur le département IT, si ce n'est que nous recruterons peut-être un peu moins que par le passé."

Ces dernières années, l'informatique de GSK Biologicals s'est engagée dans un vaste projet de "décomplexification" et d'intégration caractérisée surtout par l'implémentation de SAP (qui a permis d'abandonner 40 applications en installant pratiquement l'ensemble des modules SAP, tant en Belgique qu'à l'étranger) et la consolidation de son parc de serveurs (avec abandon du mainframe au profit de plates-formes HP-UX et Windows). Ce faisant, Daniel Lebeau estime gérer un budget IT inférieur de moitié à celui de ses concurrents, soit 1,5% du chiffre d'affaires de plus de 3 milliards EUR. Ajoutons que la valeur de l'IT réside davantage dans la qualité des données et de processus que dans les logiciels.

Nos partenaires