L'IS crée son propre Facebook avec 'Kalifabook'

09/03/15 à 14:07 - Mise à jour à 14:06

Le mouvement terroriste IS a lancé son propre média social. Les djihadistes tentent ainsi de contourner les règles des médias sociaux occidentaux.

L'IS crée son propre Facebook avec 'Kalifabook'

© 5elafabook

Le mouvement terroriste Etat Islamique (IS) a lancé cette semaine son propre média social. Les djihadistes essaient ainsi de contourner les règles des médias sociaux occidentaux.

Voilà ce qu'annonçait le journal allemand Bild hier dimanche. Avec son 'Kalifabook', le mouvement terroriste souhaite éviter les règles et surtout les blocages des médias sociaux traditionnels, tels Twitter et Facebook. Kalifabook sera utilisé par les djihadistes tant pour rester en contact mutuel que pour recruter de nouveaux membres.

Groupes cibles

Outre évidemment l'arabe, le site est aussi disponible en anglais, espagnol et allemand. L'IS tente ainsi de dialoguer avec des groupes cibles en Occident. Le site a été lancé, il y a trois jours.

Le réseau social a pour base des serveurs situés en Egypte et ressemble à Facebook tant au niveau de la présentation que de l'utilisation. Ce qui est étonnant, c'est que les nouveaux membres peuvent s'y connecter avec leur compte Facebook existant. Les sites technologiques américains estiment que l'IS est à l'origine du site. Sur la page d'accueil, l'on trouve le sinistre drapeau noir du mouvement terroriste, et les nouveaux utilisateurs peuvent indiquer leur emplacement sur 'Etat Islamique', ce que l'on ne peut pas faire sur le média Facebook.

Croissance

Vendredi dernier, l'on apprenait que 46.000 comptes Twitter étaient à coup sûr utilisées par des adeptes de l'IS. Le média social américain tente de supprimer dans les plus brefs délais les profils des sympathisants de l'IS de son site, vu le grand nombre de membres qui sont enrôlés de cette manière. Mardi dernier, le directeur de Twitter, Jack Dorsey, avait encore reçu un message de menace de la part du mouvement terroriste, parce que le média bloquait les comptes liés à l'IS.

Le nombre d'utilisateurs IS de Twitter continue cependant de croître progressivement. L'on estime à quelque 90.000 les comptes pro-IS.

Les médias sociaux tels Facebook et YouTube sont principalement utilisés pour diffuser de la propagande. Pour le recrutement de nouveaux djihadistes, le groupe terroriste recourt plutôt à des services sécurisés comme WhatsApp et Skype. Sur Twitter, l'on établit souvent un premier contact avec la personne intéressée, après quoi la conversation se poursuit en huis clos. (Elsevier/Elif Isitman)

Nos partenaires