L'iPhone original ne ressemblait à rien lors sa première mondiale

07/10/13 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Datanews

Un ex-développeur de l'iPhone explique ce qui s'est passé en coulisses lors de la célèbre présentation du premier iPhone par Steve Jobs en 2007.

L'iPhone original ne ressemblait à rien lors sa première mondiale

Dans The New York Times Magazine, Andy Grignon, senior radio engineer chez Apple, relate les petits secrets de la présentation légendaire du premier iPhone. Grignon a travaillé deux années et demi sur l'iPhone, souvent sept jours par semaine jusque tard dans la nuit. Il prit 20 kilos durant cette période.

Il était dans tous ses états, de même que les autres collaborateurs d'Apple, lorsque Steve Jobs - aujourd'hui décédé depuis deux ans - tint le 9 janvier 2007 sur les fonts baptismaux le tout premier iPhone dans le Moscone Center de San Francisco.

Steve Jobs voulait coûte que coûte réaliser une présentation en direct, et Grignon devait veiller à ce que les fonctions sans fil de l'iPhone marchent bien. "En cas d'échec, tu seras le responsable", lui avait répété Jobs à diverses reprises pendant les répétitions. Jobs avait du reste plusieurs fois claqué la porte du fait qu'il y avait haque fois quelque chose qui clochait.

C'était dû au fait que le prototype de l'iPhone dont Jobs faisait la démonstration, ne ressemblait à rien. Le smartphone croulait sous les bugs. L'appareil était capable de reproduire un fragment de vidéo, mais pas un clip entier. Il permettait certes d'envoyer un courriel, puis de surfer sur le web, mais pas dans l'ordre inverse par exemple.

Pour la présentation, l'on avait donc mis au point un 'golden path', à savoir un nombre de tâches spécifiques, qui devaient être exécutées dans un ordre déterminé, ce qui donnait l'impression que l'appareil fonctionnait bien. Le risque d'échecs fut ainsi réduit, sans être nul toutefois.

Quand Steve Jobs monta sur le podium le 9 janvier 2007, Grignon se tenait au cinquième rang. Il s'était déjà soûlé avant et avait emporté une bouteille avec lui dans la salle pour engloutir une gorgée de Scotch à chaque tâche exécutée avec succès.

"Lorsque la présentation approcha de la fin et que tout parut fonctionner correctement, nous avons bu tout le contenu de la bouteille avec l'équipe qui avait travaillé sur l'iPhone", révèle Grignon. "Ce fut la meilleure démonstration que nous ayons jamais vue. Après l'événement, nous sommes sortis en ville pour encore aller boire. C'était le chaos complet, mais c'était sensationnel."

En savoir plus sur:

Nos partenaires