L'iPhone 5 ne se vend pas aussi bien que prévu

25/09/12 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Datanews

Apple a vendu 5 millions d'exemplaires de son iPhone 5 au cours des trois premiers jours suivant son introduction. C'est encore moins que le pire des scénarios envisagés par certains connaisseurs d'Apple. "Apple écoulera 6 à 10 millions d'iPhone 5 pendant le week-end de lancement de l'appareil", affirmait Gene Munster, analyste Apple chez Piper Jaffray. Il avait lui-même misé sur 8 millions d'unités vendues et avait qualifié le chiffre de 6 millions d'iPhone vendus comme un "scénario catastrophe". Finalement, l'on n'a même pas atteint ce montant. Le chiffre officiel cité par Apple est 'plus de 5 millions d'iPhone écoulés'.

L'iPhone 5 ne se vend pas aussi bien que prévu

Apple a vendu 5 millions d'exemplaires de son iPhone 5 au cours des trois premiers jours suivant son introduction. C'est encore moins que le pire des scénarios envisagés par certains connaisseurs d'Apple.

"Apple écoulera 6 à 10 millions d'iPhone 5 pendant le week-end de lancement de l'appareil", affirmait Gene Munster, analyste Apple chez Piper Jaffray. Il avait lui-même misé sur 8 millions d'unités vendues et avait qualifié le chiffre de 6 millions d'iPhone vendus comme un "scénario catastrophe". Finalement, l'on n'a même pas atteint ce montant. Le chiffre officiel cité par Apple est 'plus de 5 millions d'iPhone écoulés'. Tout est relatif bien entendu - beaucoup de concurrents signeraient directement pour une telle quantité -, mais pour Apple, c'est 'à peine' 25 pour cent de plus que durant les trois premiers jours de l'iPhone 4S. Ce dernier avait pour sa part dépassé de 135 pour cent son prédécesseur, l'iPhone 4.

La plupart des analystes ne dramatisent toutefois pas ces données. Ils affirment qu'Apple éprouve d'une part des difficultés à répondre à la demande, ce qui fait que davantage de smartphones encore auraient potentiellement pu être vendus, et que l'entreprise n'a d'autre part pas non plus encore comptabilisé les commandes passées anticipativement en ligne et non encore livrées. Celles-ci pourraient aussi se chiffrer en millions d'exemplaires.

Shaw Wu de Sterne Agee fustige les précédentes projections abusives des autres analystes. Horace Dediu d'Asymco pense de son côté qu'Apple a planifié son lancement international quelque peu différemment que dans le cas des appareils précédents, de sorte que l'entreprise pourrait encore enregistrer pas mal de ventes supplémentaires d'ici la fin de l'année. L'iPhone 5 est aujourd'hui en vente aux Etats-Unis, en Australie, au Canada, en France, en Allemagne, à Hong Kong, au Japon, à Singapour et en Grande-Bretagne. A partir du 28 septembre, il sera disponible dans 22 autres pays également. D'ici la fin de l'année, l'iPhone 5 devrait être vendu dans plus de 100 pays.

Dediu évoque cependant les différences minimes avec le précédent modèle d'iPhone, ce qui fait que son lancement s'est apparenté à une désillusion. Brian White de Topeka Capital va même jusqu'à dire que les rumeurs faisant état d'un 'iPad Mini' qui, selon lui, serait lancé "dans les semaines à venir", pourraient avoir eu une influence sur l'iPhone 5.

En savoir plus sur:

Nos partenaires