L'inventivité des auteurs de 'spam' est inépuisable

07/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 06/11/06 à 23:59

Source: Datanews

Les auteurs de messages indésirables (spam) trouvent en permance de nouvelles techniques pour contourner les filtres e-mail et pour inciter les utilisateurs à lire leurs courriels. Sophos, l'entreprise de sécurité IT, a analysé les plus récents développements au pays du spam.

Une nouvelle technique largement utilisée pour franchir les filtres anti-spam et d'éveiller en même temps la curiosité du lecteur est l'utilisation d'images. Quasiment 40 pour cent de tous les messages non sollicités incorporent à présent des photos, et les filtres qui ne peuvent analyser que le contenu textuel, ne s'opposent donc pas à ce nouveau type de courriels. Pour tromper encore davantage le filtre, le spam est souvent animé. Les différentes couches d'images qui sont appelées et combinés à du son, compliquent le message indésirable et le rendent chaque fois unique en son genre.Les auteurs de spam peuvent susciter l'intérêt des entreprises en leur proposant une hausse artificielle de la valeur de leurs actions. Cela leur permet non seulement d'accroître la valeur de leur propre portefeuille d'actions, mais cela fait aussi en sorte qu'ils sont payés en aidant les entreprises à tromper la Bourse.Les auteurs de spam concoctent en outre de nouvelles façons d'accéder à des adresses e-mail. Il existe certes actuellement encore l'ancienne technique du courrier en chaîne, mais qui est devenue extrêmement populaire sous le couvert d'un faux projet de recherche. Il y a également une nouvelle campagne de spam par laquelle les utilisateurs peuvent visionner un petit film sur un site web. Mais pour le visionner entièrement, il convient de décliner son adresse e-mail.Selon Sophos, le pays où le spam est le plus répandu, demeure les Etats-Unis avec 21,6 pour cent du spam mondial. Ce n'est pourtant pas l'Amérique du Nord, mais l'Asie qui est le continent expédiant le plus de messages indésirables (34,1 pour cent), avant l'Europe (31,9 pour cent). La France mène la danse en Europe avec 6,3 pour cent du spam mondial. La Belgique ne représente que 0,2 pour cent de tout le pollupostage.

Nos partenaires