L'internet, une évidence pour les jeunes

23/09/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

L'internet est entré dans les moeurs, et les jeunes s'adonnent massivement aux jeux, aux téléchargements musicaux et au 'chat'.

L'internet est entré dans les moeurs, et les jeunes s'adonnent massivement aux jeux, aux téléchargements musicaux et au 'chat'.

Voilà ce qui ressort d'une étude portant sur le comportement des jeunes sur le net et réalisée par le centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC) avec le soutien de la Commission européenne.

La plupart des habitations où vivent les jeunes, sont actuellement équipées d'une TV, d'une radio et d'une connexion internet. Dans deux cas sur trois, les jeunes disposent aussi d'une console de jeu. Ce qui est plus étonnant, c'est que plus d'un jeune sur trois possède un équipement média dans sa chambre: un jeune sur deux y dispose en effet d'une TV et huit jeunes sur dix d'une radio. Plus la catégorie sociale dont fait partie le jeune, est basse dans l'échelle, moins ce dernier dispose d'équipement média.

Les jeunes gens ont une longueur d'avance sur les jeunes filles sur le plan des jeux en ligne, de la console de jeu et de l'ordinateur. Les jeux varient d'ailleurs peu en fonction du type d'école, de l'emplacement géographique, du groupe linguistique ou social. Les jeunes gens indiquent jouer en moyenne dix fois par semaine, contre quatre fois seulement pour les filles. On en arrive même à dix-sept fois par semaine vers 12 ans, l'âge record, pour ensuite régresser vers une moyenne de sept fois par semaine à l'âge de 16 ans.

Deux tiers des jeunes - dans ce cas les filles un peu plus que les garçons - téléchargent de la musique sur internet. Cette pratique est très répandue et augmente avec l'âge: c'est ainsi que 61 pour cent des jeunes de l'enseignement secondaire inférieur disent qu'ils téléchargent de la musique, contre 79 pour cent en 3ème-4ème secondaires et 81 pour cent dans le secondaire supérieur.

La causette (chat) est très populaire, et ce dès le plus jeune âge, puisque 74 pour cent des écoliers du primaire s'y adonnent. Dès qu'ils entrent dans l'enseignement secondaire, le pourcentage passe à 84 pour cent et reste au-dessus de 80 pour cent jusqu'à l'âge adulte. La fréquence de la causette en ligne moyenne est de 9,6 fois par semaine.

Dernier point: le contrôle parental consiste en général à limiter le nombre d'heures de navigation en ligne par jour (pour plus de 4 jeunes sur 10, la limite est fixée en moyenne à 1,7 heure par jour) et à passer en revue les sites web visités, selon le CRIOC.

Source: Belga

Nos partenaires