L''Intel of Things'

12/09/14 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

L'IDF d'Intel a introduit une nouvelle ère pour les appareils ('devices'), leurs concepteurs et développeurs, ainsi que l'importance des données.

L''Intel of Things'

L'IDF d'Intel a introduit une nouvelle ère pour les appareils ('devices'), leurs concepteurs et développeurs, ainsi que l'importance des données.

Le récent Intel Developer Forum (IDF) organisé à San Francisco a jeté un regard différent sur les développeurs, tout en se projetant, par delà le monde des processeurs dans les desktops et serveurs, vers le nouveau méga-marché des 'appareils intelligents connectés' (l''internet of things).

'Créateurs'A côté des nouveaux processeurs (Core m, Xeon E5 2600/1600 v3), ordinateurs (des tablettes jusqu'aux plus puissants serveurs) et technologies, le CEO Brian Krzanich a voulu redonner une place centrale aux développeurs en appelant à la collaboration et aux partenariats. Une attention qui s'étendait aussi aux 'créateurs' de choses ('things') et des logiciels connexes. Pour Intel, l'avenir se trouve clairement dans la quantité particulièrement imposante d'appareils qui, outre les ordinateurs, smartphones et tablettes, vont submerger le monde par milliards. Lors de l'IDF, Intel a également abordé en détail tant les produits au silicium (processeurs Quark, kits Edison et Galileo) que les outils et services en vue de mettre en pratique l'internet des choses, en ce compris des passerelles vers les outils d'analyse dans les centres de données sous-jacents. Des centres de données qui se transformeront en une 'software defined infrastructure' dynamiquement ajustable.

DonnéesLors d'une table ronde organisée à l'occasion de la sortie d'un nouveau livre retraçant l'histoire d'Intel - The Intel Trinity (qui renvoie aux trois starters d'Intel) -, les participants ont insisté sur le fait qu'après l'ère du des logiciels et des applis, s'ouvrira une ère des données et des appareils générant, collectant et analysant celles-ci. Dans cette ère nouvelle, ce seront non seulement les créateurs professionnels qui feront parler d'eux, mais aussi des personnes n'ayant pas directement la même profondeur d'expertise que les chercheurs et développeurs actuels, mais qui s'y connaissent en kits de prototypage, tels Edison et Galileo. Et de citer l'exemple de la 'connected wheelchair', un fauteuil roulant motorisé capable de contrôler tant la santé de son utilisateur que son propre état. C'est un lycéen qui a eu cette idée et qui a pu la développer dans le cadre d'un job de vacances chez Intel, en collaboration avec des techniciens et des utilisateurs finaux et avec le concours aussi de l'astrophysicien Stephen Hawking.

En savoir plus sur:

Nos partenaires