L'inspection des Finances dénonce la création de l'a.s.b.l. I-Cleantech

16/02/11 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Datanews

L'inspection des Finances est outrée à propos de la création de l'a.s.b.l. I-Cleantech, une initiative de la ministre flamande de l'innovation, Ingrid Lieten (sp.a).

L'inspection des Finances dénonce la création de l'a.s.b.l. I-Cleantech

L'inspection des Finances est outrée à propos de la création de l'a.s.b.l. I-Cleantech, une initiative de la ministre flamande de l'innovation, Ingrid Lieten (sp.a).

Voilà ce qu'on peut lire dans les journaux Het Belang van Limburg et De Tijd. La nouvelle a.s.b.l. a pour but de promouvoir l'innovation de la technologie propre flamande. "Sa principale fonction est la création et le pourvoi de deux nouvelles fonctions directoriales et de 17 nouveaux mandats d'administrateur", dit-on aux Finances.

Selon l'inspecteur général des Finances, I-Cleantech est superflue. Il parle d'une "création d'emplois subsidiés" et indique comment la réduction de la bureaucratie flamande a été contournée "via cette échappatoire vers des mandats dans des organes administratifs", payée par l'argent des contribuables. Selon lui, le support de la technologie propre flamande peut parfaitement se faire par le biais des structures existantes. "Cette initiative accroît l'inefficience administrative au lieu de la réduire."

Lode Vereeck, président de fraction LDD au Parlement flamand, n'a pas de mot assez fort pour juger la création de l'institut: "Il est quand même pour le moins cynique qu'une nouvelle institution soit créée pour aborder les conséquences de la fragmentation, plutôt que de simplifier et regrouper les initiatives."

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires