L'informaticien pas trop regardant vis-à-vis de la sécurité en ligne

03/12/07 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Les utilisateurs ICT sont manifestement davantage conscients des dangers des sites web de réseau social que les informaticiens. Alors qu'ils devraient montre l'exemple, ces derniers n'en laissent pas moins traîner toutes sortes de données personnelles sur ce genre de sites web.

Les utilisateurs ICT sont manifestement davantage conscients des dangers des sites web de réseau social que les informaticiens. Alors qu'ils devraient montre l'exemple, ces derniers n'en laissent pas moins traîner toutes sortes de données personnelles sur ce genre de sites web.

Les informaticiens naviguent deux fois plus souvent sur les sites de réseau social que les autres utilisateurs IT au sein d'une organisation. Ce faisant, ils négligent quelque peu la sécurité en ligne. Voilà ce que met en évidence une étude effectuée par Microsoft et l'entreprise de sécurité Facetime et citée par la britannique ITpro sur son site web. Un cinquième des informaticiens est entré en contact avec une personne inconnue via ces sites. Et 17 pour cent d'entre eux en ont téléchargé au moins une application, sans avoir au préalable exercé un contrôle de sa sécurité.

Même s'ils devraient le savoir mieux que quiconque, les informaticiens ne se montrent guère regardants vis-à-vis de la fourniture d'informations personnelles sur ces sites de réseau social. 40 pour cent d'entre eux ajoutent des inconnus à leur réseau, contre 29 pour cent seulement pour les utilisateurs 'normaux'. 35 pour cent des informaticiens laissent leur date de naissance sur les sites de réseau social, et 27 pour cent même une adresse.

"Nous estimons que les informaticiens possèdent un plus grand bagage technique et sont de ce fait davantage conscients des dangers, tels le hameçonnage ('phishing'). Mais notre étude démontre le contraire", déclare Stephen Lamp, évangéliste de la sécurité IT chez Microsoft.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires