L'industrie mobile souffle le chaud et le froid à propos de la SIM intégrée

22/11/10 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Datanews

Les cartes SIM déjà intégrées aux appareils font l'objet d'un débat.

L'industrie mobile souffle le chaud et le froid à propos de la SIM intégrée

Les cartes SIM déjà intégrées aux appareils font l'objet d'un débat. Apple y penserait pour l'iPhone, et la fédération de l'industrie mobile GSMA y réfléchit aussi. Néanmoins, les opérateurs mobiles réagissent violemment dans la presse.

Conjointement avec Gemalto, Apple préparerait une carte SIM ouverte qui serait intégrée à l'iPhone. Cette carte pourrait être activée à partir de l'Apple Store et permettrait de changer d'opérateur de manière très souple.

D'un article paru dans le Financial Times, il appert que nombre d'opérateurs réagissent violemment à ce genre de projet. Ils accusent Apple de vouloir prendre le contrôle de la relation entre l'opérateur et le client. Ils parlent même d'une véritable déclaration de guerre. Et la menace est ainsi immédiatement brandie de voir les opérateurs mobiles ne plus 'subsidier' l'iPhone. Le journal De Tijd a tenté de savoir ce qu'en pensaient les opérateurs chez nous, mais c'est motus et bouche cousue partout.

M2M

Pourtant, tous les échos en provenance du monde mobile à propos de la SIM intégrée ne sont pas unanimement négatifs. C'est ainsi que la GSMA, qui regroupe quand même pas mal d'opérateurs en vue, a aujourd'hui créé une 'task force' en vue d'analyser le développement d'une carte SIM intégrée, susceptible d'être activée à distance.

"Le secteur télécom n'a plus uniquement comme but l'interconnexion des téléphones, mais aussi celui de relier toutes sortes d'appareils (m2m, machine-to-machine, ndlr). Il est clair que les cartes SIM intégrées amèneront davantage de flexibilité sur ce plan", mentionne Rob Conway, directeur général de la GSMA, dans un communiqué de presse. Il pense ici aux appareils photo, lecteurs MP3, appareils GPS, e-liseurs, mais aussi aux compteurs électriques intelligents.

Le groupe espère proposer des recommandations dès janvier 2011. D'ici 2012, les premières cartes SIM intégrées, capables d'être activées à distance devraient être lancées sur le marché. Ce n'est pas une affaire à prendre ou à laisser, déclare-t-on à la GSMA: "Les appareils qui supportent les cartes SIM traditionnelles continueront à fonctionner sur les réseaux existants."

En savoir plus sur:

Nos partenaires