L'industrie mobile revendique un 'dividende numérique'

18/02/09 à 09:30 - Mise à jour à 09:29

Source: Datanews

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, le débat à propos du 'dividende numérique' bat de nouveau son plein.

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, le débat à propos du 'dividende numérique' bat de nouveau son plein.

Ce terme désigne les fréquences destinées à se libérer, dès que les signaux TV analogiques disparaîtront de l'atmosphère. Un panel select de CEO d'opérateurs et de vendeurs estime que ce spectre devra être utilisé pour supporter la croissance de l'industrie mobile industrie.

Les CEO exigent 100 MHz de la gamme de fréquences des 400 MHz. Ce spectre doit, selon eux, être attribué aux acteurs mobiles. Lors d'une conférence de presse, Rob Conway, CEO de la GSM Association, a tenu un vibrant plaidoyer en faveur de la poursuite du développement du haut débit mobile. Henric Svanberg, CEO d'Ericsson, et les directeurs d'opérateurs comme Vimpelcom (Russie), China Mobile et Telecom Italia ont abondé dans ce sens. "Le haut débit mobile est un moteur essentiel pour redynamiser l'économie", ont-ils déclaré d'une même voix.

Selon le panel, l'utilisation du 'dividende numérique' pour applications mobiles pourra, surtout en Europe, offrir une réponse à la crise économique. La Suède, la Finlande, la France et le Royaume-Uni entre autres ont déjà des projets pour attribuer au minimum une partie du spectre à l'industrie mobile.

Nos partenaires