L'Inde se distingue au top 50 des entreprises de services ICT

26/04/06 à 00:00 - Mise à jour à 25/04/06 à 23:59

Source: Datanews

Dans le top 50 (au niveau du chiffre d'affaires) des plus grandes entreprises de services ICT au monde, ce sont les fournisseurs indiens qui s'avèrent être les grands gagnants. Tant sur le plan de la croissance que sur celui du recrutement, les entreprises 'offshore' se distinguent en effet nettement. Cette liste paraîtra en juin dans le magazine Computer Business Review.

Les 50 plus grandes entreprises de services ICT ont enregistré un chiffre d'affaires global de 262 milliards de dollars en 2005, en hausse d'1,9 pour cent. Selon les données fournies par Datamonitor, l'ensemble du marché des services ICT pèse 513 milliards de dollars, ce qui signifie que le top 50 des entreprises représente 51 pour cent du chiffre d'affaires total. Comme le numéro un, IBM Global Services, ne possède "que" 9 pour cent de part de marché, on peut en conclure que ce dernier est très morcelé. Les poursuivants d'IBM sont dans l'ordre EDS, Fujitsu et Accenture.Les entreprises indiennes se distinguent donc tout particulièrement. Ceci ne fait que confirmer le succès déjà connu de l'offshoring. Parmi les dix entreprises évoluant le plus fortement, sept sont des sociétes offshore: Cognizant, Satyam, Patni (classée 50ème), TCS, Infosys, HCL et Wipro. Et parmi les entreprises les plus rentables, l'Inde est également bien représentée. Cette situation est évidemment en grande partie due aux faibles coûts salariaux (jusqu'à 50 pour cent inférieurs aux salaires américains, par exemple). Infosys a été l'entreprise la plus rentable avec une marge de 26 pour cent.Le hausse générale du nombre d'employés (de 18 pour cent à 1,58 million) dans le top 50 est - vous l'aurez deviné - également due aux recrutements agressifs en Inde. Tata Consultancy Services a ainsi engagé plus de 27.000 personnes. De son côté, EDS envisage d'étendre cette année son personnel offshore de 14.500 à 21.100.Une seule entreprise belge figure dans le Computer Business Review, mais pas vraiment en bien. Telindus, qui fait à présent partie de Belgacom, est l'un des rares fournisseurs de ce top 50 à essuyer une perte. Par contre, 90 pour cent des entreprises du top 50 sont rentables.

Nos partenaires