L'Inde et le Pakistan, cibles d'actes de cyber-espionnage

29/08/17 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Datanews

L'entreprise de sécurité internet Symantec a découvert un spyware (espionniciel) avec lequel des personnes mal intentionnées espionnent des entreprises et des institutions en Inde et au Pakistan. Elle ne sait pas encore d'où provient exactement ce malware (maliciel), mais elle pense qu'un pays non nommément cité y est impliqué.

L'Inde et le Pakistan, cibles d'actes de cyber-espionnage

Le premier Ministre indien narendra Modi © REUTERS

Ce seraient surtout les entreprises et institutions chargées d'assurer la sécurité dans ces deux pays qui seraient ciblées par l'espionniciel, peut-on lire dans un rapport envoyé en juillet à des clients de Symantec. Le malware serait actif depuis octobre de l'année dernière déjà. Le logiciel mal intentionné est intégré à des documents. Lorsqu'un utilisateur ne soupçonnant rien les ouvre, le maliciel se niche dans son ordinateur. Cela permet aux personnes mal intentionnées de collecter des informations, puis de les transmettre.

Selon Symantec, différents groupes seraient responsables de leur propagation, tout en collaborant entre eux. La firme de sécurité internet estime qu'ils poursuivent un objectif commun et qu'ils sont dirigés par un pays.

Tensions géopolitiques

Tim Wellsmore de FireEye, une entreprise de sécurité internet tout comme Symantec, a déclaré à l'agence Reuters qu'il n'était pas surpris à propos du malware: "En Asie du sud, il y a actuellement pas mal de tensions géopolitiques. Or là où il existe des tensions, on observe une recrudescence des activités dans le domaine du cyber-espionnage."

Par ailleurs, l'Inde a déjà pris des mesures contre le cyber-espionnage. En février de cette année, le pays avait en effet inauguré un centre spécialement destiné à aider les entreprises et les institutions à détecter et à supprimer le malware.

Nos partenaires