L'Inde envisage de conserver localement les données d'e-commerce et de médias sociaux

01/08/18 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Datanews

L'Inde prépare une mesure politique qui obligerait des acteurs tels Amazon ou Facebook à conserver les données des utilisateurs uniquement dans le pays même.

L'Inde envisage de conserver localement les données d'e-commerce et de médias sociaux

© REUTERS/Rupak De Chowdhuri

Il ne s'agit pas encore d'une loi, mais la mesure en est au stade de version provisoire d'un document stratégique que l'agence Reuters a pu consulter. Cette mesure a pour but de réglementer davantage encore le commerce internet dans le pays, en témoignent aussi quelques règles renforcées sur le plan des rachats et de l'e-commerce.

La conservation locale des données serait privilégiée pour des raisons de sécurité nationale et de respect de la vie privée. Précédemment déjà en Inde, une proposition avait été déposée en vue de conserver dans le pays uniquement toutes les données personnelles importantes des citoyens indiens et ce, dans le cadre de la réforme de la loi sur le respect de la vie privée.

Selon Reuters, certains mettent néanmoins en doute les objectifs de la proposition. C'est ainsi que Raman Chima, directeur stratégique auprès du défenseur du respect de la vie privée Access Now, affirme que la loi sur l'accès aux données personnelles par les autorités n'a pas été réformée.

Autrement dit, l'Inde veut d'une part que les entreprises conservent dans le pays les données de plus d'un milliard d'Indiens, mais d'autre part que ses pouvoirs publics aient aussi la possibilité de visionner qui fait quoi en ligne.

Reuters fait observer que la banque centrale d'Inde exigea en avril encore que les entreprises de paiements telles Mastercard et Visa devaient conserver leurs données localement avec accès illimité à des fins de contrôle. Mais cette règle fut assouplie après moult protestations.

Nos partenaires