L'Inde en forte croissance sur le marché belge de l'externalisation

27/06/11 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Datanews

Les entreprises IT indiennes telles Tata Consultance Services croient nettement sur le marché belge de l'outsourcing, qui représente aujourd'hui 1,7 milliard d'euros. D'ici 3 ans, elles en détiendront un cinquième. Aujourd'hui, les prestataires indiens de services IT possèdent 10 pour cent du marché belge de l'externalisation, "mais leurs chiffres d'affaires augmentent de pas moins de 30 pour cent par an dans notre pays, alors que les acteurs traditionnels comme Capgemini ne progressent, eux, que de 9 pour cent", explique le directeur d'Equaterra , Jef Loos, auteur de l'étude 'Outsourcing 2011, service provider performance in the Belux region'.

L'Inde en forte croissance sur le marché belge de l'externalisation

Les entreprises IT indiennes telles Tata Consultance Services croient nettement sur le marché belge de l'outsourcing, qui représente aujourd'hui 1,7 milliard d'euros. D'ici 3 ans, elles en détiendront un cinquième.

Aujourd'hui, les prestataires indiens de services IT possèdent 10 pour cent du marché belge de l'externalisation, "mais leurs chiffres d'affaires augmentent de pas moins de 30 pour cent par an dans notre pays, alors que les acteurs traditionnels comme Capgemini ne progressent, eux, que de 9 pour cent", explique le directeur d'Equaterra , Jef Loos, auteur de l'étude 'Outsourcing 2011, service provider performance in the Belux region'. Les acteurs en vue tels IBM, HP et Accenture ont, à en croire Jef Loos, 30% de managers en trop. "Si un client a un problème, les entreprises indiennes le résolvent sur le champ, alors que les autres doivent parcourir un long processus avec des 'purchasing requests'."

Equaterra a examiné 450 contrats d'externalisation belges, représentant quelque 95 pour cent du marché. Ce dernier croît annuellement de 3 à 5 pour cent. Il s'agit de contrats de plus d'1,5 million d'euros. Les principaux stimulants demeurent les réductions de coûts, une amélioration de la qualité, l'innovation et surtout le manque de connaissances ICT. 60 pour cent des personnes interrogées sont satisfaites de leur fournisseur, et 15 pour cent tout à fait insatisfaites. "La Belgique fait ainsi mieux que les autres pays européens", ajoute Jef Loos. Et de faire référence à certains acteurs comme HP, Atos Origin et Getronics qui ont encore pas mal de pain sur la planche sur le plan de la qualité et des relations avec la clientèle.

C'est Siemens IT Solutions & Services qui domine le classement avec un indice de satisfaction de 82%. Cette division de Siemens a été rachetée fin de l'année dernière par Atos Origin. Les numéros deux et trois au classement sont CSC et Computacenter avec 80%. Le top 10 est par ailleurs complété par Cegeka, NRB, Econocom, RealDolmen, T-Systems, Verizon Business et Tata Consultancy Services. Jef Loos souligne ici une fois encore l'importance de la 'gouvernance' dans les contrats d'externalisation: "L'on n'y accorde encore que trop peu d'attention. La gestion des contrats est particulièrement importante."

Nos partenaires