L'incertitude subsiste à propos de Mobistar

29/04/11 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Datanews

"We have no current plans to sell Mobistar", telle est la déclaration laconique par laquelle le directeur de France Télécom, Olaf Swantee, entend étouffer dans l'oeuf les spéculations à propos de l'opérateur télécoms. Les récentes prises de position de Stéphane Richard, CEO de France Télécom, demeurent une source de spéculations. "En Belgique, en Autriche et en Suisse, nous ne progressons plus", a-t-il déclaré dans une interview accordée à Dow Jones. "Il est dès lors préférable soit d'y faire de la consolidation, soit de quitter ces pays", a poursuivi Richard.

L'incertitude subsiste à propos de Mobistar

"We have no current plans to sell Mobistar", telle est la déclaration laconique par laquelle le directeur de France Télécom, Olaf Swantee, entend étouffer dans l'oeuf les spéculations à propos de l'opérateur télécoms.

Les récentes prises de position de Stéphane Richard, CEO de France Télécom, demeurent une source de spéculations. "En Belgique, en Autriche et en Suisse, nous ne progressons plus", a-t-il déclaré dans une interview accordée à Dow Jones. "Il est dès lors préférable soit d'y faire de la consolidation, soit de quitter ces pays", a poursuivi Richard.

Olaf Swantee, l'executive vice president responsable de toutes les activités opérationnelles européennes de France Télécom, à l'exception de la France, et donc aussi de celles de Mobistar, ne souhaite pas carrément dire que Mobistar est mise en vente. Mais ils ne dément pas non plus avec force que des candidats repreneurs de la participation majoritaire de quelque 53 pour cent en actions (ou d'une partie de cette participation) sont recherchés. "We have no current plans to sell Mobistar", voilà la seule chose qu'Olaf Swantee a daigné déclarer sur le sujet.

Potentiel de croissance Swantee s'empresse cependant d'ajouter que France Télécom est satisfaite des résultats de sa filiale belge. "Si je dis que je suis content des prestations, cela signifie que j'entrevois encore un potentiel de croissance à long terme", ajoute Swantee. Et de se référer ici surtout aux activités ADSL et 'machine-to-machine'. Actuellement, Mobistar assure 230.000 connexions m2m.

La réaction d'Olaf Swantee n'enlève en rien l'incertitude qui règne à propos de Mobistar. Généralement, l'on s'attend à ce qu'une alliance avec Telenet soit le scénario le plus plausible, même si le CEO de Telenet, Duco Sickinghe, ait entre-temps démenti que des négociations soient menées dans ce sens. Il convient donc d'attendre pour savoir ce que France Télécom envisage en fin de compte de faire avec sa participation de 53 pour cent dans Mobistar.

En savoir plus sur:

Nos partenaires