L'Imec lance une nouvelle antenne pour systèmes de navigation par satellites

24/02/14 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Datanews

L'institut de recherche Imec fait également parler de lui lors du Mobile World Congress. C'est ainsi que sa spin-off Septentrio a développé une nouvelle antenne pour les systèmes de navigation par satellites, et que le centre de recherche en nano-technique va collaborer avec le fournisseur technologique américain InterDigital.

L'Imec lance une nouvelle antenne pour systèmes de navigation par satellites

L'institut de recherche Imec fait également parler de lui lors du Mobile World Congress. C'est ainsi que sa spin-off Septentrio a développé une nouvelle antenne pour les systèmes de navigation par satellites, et que le centre de recherche en nano-technique va collaborer avec le fournisseur technologique américain InterDigital.

La première génération de systèmes de navigation par satellites (GNSS) exploite le Global Positioning System (GPS) américain et est capable de localiser des objets avec une précision de quelques mètres (pensez aux voitures et aux GSM).

La deuxième génération de systèmes de navigation par satellites (comme l'européen Galileo, le russe Glonass et le chinois BeiDou) sont plus précis et offrent aussi une disponibilité supérieure lorsqu'ils sont combinés. Mais les antennes Galileo multifréquences sont aujourd'hui encore rares et, en raison de leur taille, elles ne conviennent pas aux appareils GIS.

Imec et sa spin-off Septentrio ont à présent conçu une petite antenne Galileo, une primeur dans le secteur. Cette antenne pourra à terme être incorporée à des systèmes de navigation par satellites compacts (ou à d'autres appareils), ce qui leur permettra bientôt aussi de localiser des objets avec une très grande précision (jusqu'à 1 cm).

L'antenne reçoit toutes les bandes de fréquences GPS, GLONASS et GALILEO simultanément et offre une amplification uniforme correcte et une couverture en phase sur l'entièreté de l'hémisphère supérieur.

L'antenne multifréquence compacte collabore de manière fluide avec l'AsteRx-m-receiver à faible puissance de Septentrio, un récepteur de la taille d'une carte de crédit précise au centimètre près. Applications possibles: l'inspection professionnelle par exemple pour la maintenance de conduites, mais aussi le transport et la logistique.

5G A Barcelone, l'Imec a également annoncé une collaboration en matière de recherche avec le producteur américain bien connu de réseaux télécoms et de téléphones sans fil InterDigital. Les clients d'InterDigital sont entre autres Samsung, Apple, RIM, HTC et quelques fournisseurs de hardware japonais et taïwanais.

La collaboration portera sur le développement de radios à 60 Hz basées 'chips' compactes à très faible consommation énergétique pour connexions 'backhaul' extérieures parées pour la 5G.

Nos partenaires