L'IMEC développe une micro-puce unique pour la recherche cérébrale

27/10/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Le centre de recherche IMEC installé à Heverlee a développé une micro-puce unique pour permettre l'étude du cerveau humain.

Le centre de recherche IMEC installé à Heverlee a développé une micro-puce unique pour permettre l'étude du cerveau humain.

La puce contient des aiguilles microscopiques autour desquelles les cellules du cerveau croîtront et qui les dévorent littéralement. La matérialisation de ce contact intime entre la puce et la cellule du cerveau permettra d'enregistrer les signaux émis par les cellules cérébrales, ce qui devrait se traduire par une meilleure visualisation du fonctionnement du cerveau humain.

L'objectif est de décrypter le fonctionnement de notre cerveau sur base d'expériences in vitro (en éprouvettes donc). "Nous pourrons ainsi enregistrer et interpréter les signaux avec lesquels les cellules cérébrales communiquent, de même que stimuler ces dernières pour voir ce qui se passe. A long terme, nous pourrons exploiter cette connaissance pour poser un diagnostic des maladies cérébrales et mettre au point des thérapies", déclare Wolfgang Eberle, project manager.

La nouvelle micro-puce de l'IMEC constituera la plate-forme de recherche de NERF, la nouvelle initiative lancée par l'IMEC, VIB et la KU Leuven et regroupant du top-talent international pour mener des recherches innovantes sur le cerveau. NERF est la première initiative de recherche multidisciplinaire qui sera à même d'étudier l'interaction entre l'électronique et les cellules cérébrales de manière aussi détaillée.

Source: Belga

Nos partenaires