L'IET se met - lentement - en place

28/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 27/06/07 à 23:59

Source: Datanews

L'Institut Européen de Technologie, le pendant du célèbre MIT, destiné à jeter un pont entre la politique industrielle et la recherche, devrait finalement voir le jour en 2008, les ministres ayant approuvé le volet financier du projet.

Proposé en février 2005 par le président de la Commission européenne dans le cadre de la relance de l'agenda de Lisbonne, l'Institut Européen de Technologie entendait faire le lien entre recherche, enseignement et transfert de technologie par le biais de partenariats entre universités et entreprises. Bref, il s'agissait de créer une sorte d'équivalent européen du fameux Massachussetts Institute of Technology.Mais d'un campus unique, cet EIT s'est transformé au fil des négociations en un "réseau virtuel d'institutions" regroupant 6 "communautés de la connaissance et de l'innovation" (CCI). Avec un comité directeur chargé de définir les priorités stratégiques, de sélectionner les CCI ainsi que d'en coordonner et en évaluer le travail.En début de semaine, le Conseil a finalement décidé de doter l'EIT d'un budget de 308,7 millions EUR pour la période 2008-2013, ainsi que de ne mettre en place dans un premier temps que 2 ou 3 CCI et de soumettre la première phase du projet à une évaluation des activités et réalisations. De son côté, le privé devait apporter 1,7 milliard EUR. Le projet sera soumis à la rentrée à l'approbation du Parlement.Si le dossier est approuvé et dans l'absolu, l'EIT disposera à l'horizon 2015 d'un budget annuel d'1,5 à 2 milliards EUR et rassemblera à travers l'Europe 10 CCI de 4.000 à 5.000 scientifiques, 6.000 étudiants de niveau post-graduat et 4.000 doctorants. Ses domaines d'activités couvriront la société de l'information, les changements climatiques, les énergies renouvelables, les nanotechnologies et les sciences et technologies médicales.

Nos partenaires