L'IDF présente des multi-noyaux rapides et économes en énergie

20/08/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

L'Intel Developers Forum organisé à San Francisco se focalise sur des 'multicores' rapides et jette encore vite, vite une pierre dans le jardin de Bush.

L'Intel Developers Forum organisé à San Francisco se focalise sur des 'multicores' rapides et jette encore vite, vite une pierre dans le jardin de Bush.

La nouvelle microarchitecture Nehalem donne manifestement des ailes à Intel car après les premiers processeurs basés sur celle-ci et baptisés Intel Core i7, on aura aussi droit d'ici le second semestre de 2009 à des versions pour serveurs, desktops et divers systèmes mobiles. Selon Pat Gelsinger, 'sr v-p' & PDG du Digital enterprise group chez Intel, la prochaine famille de processeurs proposera également un mode 'turbo' pour un supplément de puissance de calcul et ce sans dégagement thermique complémentaire. Les nouveaux processeurs intégreront aussi la technologie Hyper-Threading d'Intel, soit 8 'threads' sur 4 noyaux (dans une première variante).

Les autres 'familles' présentées étaient les processeurs pour serveurs Xeon (sous peu avec 6 noyaux et 16 Mo de cache L3), l'architecture 'Larrabee' (multi-x86 cores - cf. aussi la DNewsletter du 5/8/2008) et 'Calpella' (la base d'une nouvelle plate-forme laptop). Une grande attention a aussi été accordée aux systèmes mobiles avec, le mois prochain déjà, un processeur Atom bi-noyau économe en énergie.

Outre les processeurs, Intel présenta aussi au cours de la session d'ouverture ses projets en matière de systèmes de stockage transistorisés rapides (avec interface SATA et jusqu'à 160 Go de capacité), ce qui incita certains spécialistes à demander si cela signifiait la fin proche des disques durs classiques. Une demande relayée d'ailleurs par d'autres fabricants de systèmes de stockage transistorisés en raison des limites encore importantes au niveau du nombre d'actions lecteur/écriture possibles (et de l'usure en découlant).

Rayon applications, l'IDF se focalisa largement sur l'importance grandissante des détecteurs dans notre milieu ambiant quotidien et la tendance irrémédiable d'associer entre eux sans cesse davantage d'appareils et de sous-systèmes ou de les connecter à internet. L''Embedded Internet', comme Intel le qualifie, connectera des milliards de systèmes de ce genre.

Craig Barrett, président d'Intel, loua les développeurs présents pour leur rôle dans les progrès qu'a connus le monde ces 40 dernières années - l'ère de la puce. Mais de se plaindre aussi que les Etats-Unis ne consentent pas suffisamment d'efforts au niveau de l'enseignement et ne distinguent pas l'importance des investissements en R&D. Le système des soins de santé aux Etats-Unis en prit aussi pour son grade, lorsqu'il fit remarquer que son médecin était en fait installé en Inde. Intel promit par ailleurs de décerner quatre prix de 100.000 dollars pour récompenser les idées les plus novatrices visant à solutionner des problèmes encore bien présents en matière d'enseignement, de soins de santé, de développement économique et d'environnement.

Nos partenaires