L'ICT présente au sein des négociations flamandes

18/06/09 à 10:55 - Mise à jour à 10:54

Source: Datanews

La note de négociations présentée par Kris Peeters aux partis flamands comprend quelques passages relatifs à l'innovation et à l'ICT. Nous les avons parcourus pour vous.

La note de négociations présentée par Kris Peeters aux partis flamands comprend quelques passages relatifs à l'innovation et à l'ICT. Nous les avons parcourus pour vous.

L'innovation, au niveau de l'enseignement et de la recherche scientifique, est assurément quelque chose que le prochain gouvernement flamand devra stimuler, estime Peeters. Dans sa note, on peut notamment lire que "les instruments d'innovation devront être davantage axés sur les résultats", que la Flandre "souscrira à la norme 3% pour la recherche et le développement" et qu'un fonds sera créé "pour réaliser de grands projets de rénovation sociale dans les domaines de pointe." Les jeunes seront stimulés à choisir une carrière dans les sciences et la technologie.

Un point mis en avant par le parti CD&V dans cette note concerne le 'Persoonlijk OntwikkelingsPlan' (plan d'évolution personnelle) qui devra devenir un outil ICT d'accompagnement dans la profession et de gestion des compétences. Parmi les plans logistiques, Peeters cite le péage routier et la redevance kilométrique "dans un contexte Benelux". Il en est également question dans la rubrique 'fiscalité intelligente'.

Dans sa note, Peeters s'engage aussi à mettre en oeuvre pour le gouvernement "des flux de données et d'informations plus efficients entre les différents niveaux de pouvoir et les partenaires publics sur base de banque de données carrefours et de sources authentiques." Sous le même principe d'un gouvernement combatif, Peeters affirme que le gouvernement va procéder à de "l'adjudication novatrice". Il s'agit là d'un point qui tient surtout à coeur du SP.A et du SLP.

La note évoque aussi la fracture numérique. Peeters envisage un nouveau plan d'action numérique afin de réduire cette fracture. La télévision numérique doit "se voir offrir toutes les chances pour devenir une plate-forme d'émissions alternative à part entière et abordable". La VRT devra "suivre les nouvelles applications (multi)médias et se préparer à l'extension des plates-formes médiatiques et aux nouvelles formes fonctionnelles de médias."

Nos partenaires