L'IBPT: "Un quatrième opérateur GSM est viable"

29/03/10 à 07:00 - Mise à jour à 06:59

Source: Datanews

Un quatrième acteur mobile en Belgique est viable grâce à la demande croissante de services à haut débit comme la vidéo, et à la pression régulatrice sur les tarifs de gros pour l'utilisation des réseaux.

Un quatrième acteur mobile en Belgique est viable grâce à la demande croissante de services à haut débit comme la vidéo, et à la pression régulatrice sur les tarifs de gros pour l'utilisation des réseaux.

Voilà ce que déclare l'Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications (IBPT) dans le journal De Tijd. Les autorités belges mettront en septembre une quatrième licence 3G aux enchères. L'entreprise qui achètera cette licence, concurrencera Proximus (Belgacom), Mobistar (France Telecom) et Base (KPN). Les esprits critiques pensent qu'il n'y aura guère d'intérêt pour la quatrième licence car il sera bien difficile pour le quatrième acteur de s'emparer d'une part de marché des trois autres concurrents.

Luc Hindryckx, président de l'IBPT, réfute cette critique: "Le degré de pénétration du haut débit mobile en Belgique est très faible, et la demande commence à croître rapidement, entre autres en raison du succès des téléchargements vidéos."

Telenet et Voo ont déjà indiqué être intéressés par la quatrième licence. En outre, les tarifs de terminaison mobile à la baisse - à savoir les tarifs appliqués au traitement des communications d'un concurrent - faciliteront la vie du nouveau venu, selon Hindryckx. L'IBPT a proposé de réduire ces tarifs de moitié cette année.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires