L'IBBT prépare un système d'information anti-catastrophe

12/12/08 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

L'IBBT planche sur un système de communication capable de fournir suffisamment d'informations correctes et synchronisées aux autorités et services d'urgence concernés lors de catastrophes. Le projet a été baptisé ADAMO (Advanced Disaster Architecture with Mobility Optimization) et a été présenté hier jeudi au Provinciaal Instituut voor Vorming en Opleiding de Relegem.

L'IBBT planche sur un système de communication capable de fournir suffisamment d'informations correctes et synchronisées aux autorités et services d'urgence concernés lors de catastrophes. Le projet a été baptisé ADAMO (Advanced Disaster Architecture with Mobility Optimization) et a été présenté hier jeudi au Provinciaal Instituut voor Vorming en Opleiding de Relegem.

Pour améliorer les possibilités de communication sur les lieux de la catastrophe, il est avant tout souhaitable de permettre aux équipes d'intervention d'envoyer sans fil toutes sortes de données et d'images vidéo, surtout dans les endroits malaisément accessibles.

Des données provenant de détecteurs/capteurs concernant par exemple des gaz et des températures dangereux sont clairement disponibles. L'on examine la manière dont ces réseaux de détecteurs peuvent être connectés à un plus important réseau sans fil. Les membres du centre de crise disposeront de grands écrans tactiles permettant de consulter l'information.

Un couplage est prévu aussi avec le réseau Astrid et d'autres systèmes comme le 112. Mais il y a encore du main sur la planche, avant que tout soit parfaitement opérationnel. Plusieurs partenaires impliqués sont en effet encore occupés à développer des versions de produits visant l'accès aux plans d'intervention et aux détecteurs d'incendie.

Pour l'architecture du système d'information et la communication sans fil, ADAMO a délimité un trajet de croissance évolutionnaire comme input pour la poursuite de la concertation avec les acteurs concernés comme les pompiers, les services d'ambulance, ainsi que les services de la police fédérale et locale.

Source: Belga

Nos partenaires