"L'IBBT, l'Imec et le VITO ne devront plus économiser"

31/12/10 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Datanews

La ministre flamande Ingrid Lieten (sp.a) exige davantage d'argent pour l'innovation.

"L'IBBT, l'Imec et le VITO ne devront plus économiser"

La ministre flamande de l'innovation, Ingrid Lieten (sp.a), exige davantage d'argent pour... l'innovation. S'il n'en tient qu'à elle, les centres de recherche stratégiques, tels que l'IBBT, l'Imec et le VITO, ne devront plus faire des économies en 2011.

Lieten suggère aujourd'hui dans le journal De Tijd qu'il était 'erroné' de réaliser de si fortes économies dans la recherche et le développement cette année et l'année dernière. "Si le gouvernement flamand entend pouvoir tenir sa promesse de consacrer d'ici 2014 un pour cent du produit intérieur brut à l'innovation, il convient alors de changer dans l'urgence son fusil d'épaule", déclare-t-elle. La ministre indique pourtant que 2014 ne constitue plus une date réaliste et que le 'Vlaamse Raad voor Wetenschappen en Innovatie' évoque aujourd'hui celle de 2020.

Il est en tout cas certain que les centres de recherche comme l'IBBT (technologie du haut débit) et le VITO (recherche technologique) ont connu des difficultés en raison de leurs importantes mesures d'économies. "Je me fais la porte-parole des chercheurs désireux qu'on investisse davantage dans l'innovation", ajoute-t-elle dans De Tijd, "mais lors des négociations gouvernementales de mi-2009, l'on avait convenu que tous les départements économiseraient. L'on n'a pas fait d'exception pour l'innovation. C'était peut-être là une erreur commise lors de ces négociations."

A l'entendre, Lieten tente de proposer une nouvelle perspective aux chercheurs: "En 2011, il ne faudra par exemple pas économiser et ce grâce au 'Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek' (FWO). L'argent pour les jeunes chercheurs restera donc disponible. L'Imec (nanoélectronique et nanotechnologie), le VIB (biotechnologie), l'IBBT et le VITO ne devront plus non plus réaliser des économies. En outre, l'on ne touchera pas aux budgets alloués à la recherche et au développement (R&D) au sein de l'institut pour l'innovation, l'IWT."

Lors des discussions budgétaires de fin janvier, la ministre demandera en tout cas plus d'argent pour l'innovation: "Nous prévoyons du reste déjà des suppléments. C'est ainsi que le fonds TINA sera lancé mi-2011, à savoir le fonds pour la Transformation, l'Innovation et l'Accélération. Il consacrera 200 millions d'euros à des projets destinés à rendre notre économie plus innovante et donc plus forte pour l'avenir."

"C'est vrai que ce ne sont là que des injections de capital, mais c'est quand même substantiel. Et nous allons aussi créer un fonds de 10 millions d'euros, afin de financer et d'accompagner les émanations (spin-offs) débutantes des quatre centres de recherche stratégiques. Aujourd'hui, les centres de recherche font encore tout cela eux-mêmes."

En savoir plus sur:

Nos partenaires