L&H: Nico Willaert plaide coupable lui aussi

14/01/08 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Au procès L&H qui se déroule à Gand, Nico Willaert, le soi-disant "troisième mousquetaire" chez L&H, a lui aussi plaidé coupable des principaux chefs d'accusation qui lui sont adressés. Il adopte ainsi le même genre de défense que Pol Hauspie.

Au procès L&H qui se déroule à Gand, Nico Willaert, le soi-disant "troisième mousquetaire" chez L&H, a lui aussi plaidé coupable des principaux chefs d'accusation qui lui sont adressés. Il adopte ainsi le même genre de défense que Pol Hauspie.

Selon Frank Marneffe, l'avocat de Willaert, il n'est pas question ici d'une stratégie commune avec Pol Hauspie: "C'est un non-sens que de plaider contre le dossier et de nier l'évidence. Nico Willaert assume ses responsabilités."

"Oui, il y a eu fraude. Oui, il y a eu infractions", a plaidé l'avocat de Willaerts, ce matin. "Il n'était cependant pas question de frauder depuis le début et de provoquer une telle catastrophe. On a voulu gagner du temps et on a pensé que les infractions étaient un mal nécessaire, une stratégie de nature temporaire en vue de rendre le projet Sofia possible. Il ne s'agit pas ici d'une bande d'escrocs, mais bien de directeurs qui ont commis des fautes dans la gestion de leur entreprise."

En matière de tromperie à l'émission et de manipulation des cours, Willaert conteste cependant l'existence d'un lien causal avec les dommages causés aux parties civiles.

Source: Belga

Nos partenaires