L'ex-SBS retrouve la rentabilité

28/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 27/03/07 à 23:59

Source: Datanews

Siemens Business Services (SBS) n'est plus à vendre et devient officiellement ce 1er avril "Siemens IT Solutions & Services". Ce changement de nom s'accompagne d'un retour à la rentabilité, y compris au niveau local, s'est réjoui son directeur Belux Ulrich Penzkofer.

Il n'aura apparemment pas fallu trop longtemps pour que l'ex-Siemens Business Services (SBS), la division services informatiques et outsourcing de Siemens, ne retrouve des couleurs suite à la décision [en octobre dernier] par le groupe Siemens de ne finalement pas vendre cette division déficitaire, mais de la rebaptiser (officiellement Siemens IT Solutions & Services à partir du 1er avril) et de la restructurer. Au niveau international, l'ex-SBS a après des années de pertes, dégagé 24 millions de bénéfices au premier trimestre 2007.Et au niveau local, le directeur Belux Ulrich Penzkofer, débarqué en octobre dernier de la maison-mère, affirme, sans donner plus de détails à ce stade, qu'un contrôle strict des coûts, combiné àn un accent fort sur la qualité des services fournis, a permis de retrouver la rentabilité. "Nous pouvons à nouveau nous concentrer sur la croissance," déclare-t-il. Même pas un an après procédé à la [suppression d'une soixantaine d'emplois], Siemens IT Solutions & Services annonce vouloir combler une trentaine de postes vacants dans les prochains mois.Ulrich Penzkofer n'a pas de méga-contrat à communiquer mais se réjouit que la division de Siemens ait pu consolider sa position à l'Union européenne, à travers différents projets, et bénéficier d'un regain d'activité dans le secteur de la fabrication (manufacturing). D'après lui, le changement de nom et de structure n'est pas une révolution au niveau local - "pas grand chose ne va changer à court terme" - mais à moyen terme, Ulrich Penzkofer s'attend à une forte croissance de l'activité "solutions & consulting", du fait que la nouvelle organisation compte davantage tirer profit de synergies avec d'autres divisions de Siemens, en particulier les divisions médicale et pharma chez nous.Globalement, Siemens IT Solutions & Services devrait davantage que l'ex-SBS miser sur un renforcement de ses ressources "offshore", notamment en Inde. En effet, 9000 personnes s'ajoutent aux quelque 43.000 collaborateurs de l'ex-SBS et quelques milliers d'entre eux proviennent de pays à bas salaires. "Des ressources de l'étranger viendront également en Belgique pour supporter des projets spécifiques," explique Ulrich Penzkofer.

Nos partenaires