L'ex-patron d'Uber a encore son mot à dire au niveau de la direction de l'entreprise

02/10/17 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Travis Kalanick, l'ex-directeur d'Uber, a contre toute attente encore nommé deux nouveaux administrateurs au sein du service de taxi. Uber même conteste ces nominations, ce qui se traduit par ce qui apparaît de plus en plus comme un bras de fer au sein de la direction de l'entreprise.

L'ex-patron d'Uber a encore son mot à dire au niveau de la direction de l'entreprise

Travis Kalanick © Reuters

Travis Kalanick a été forcé de quitter Uber l'été dernier. Ce fut en effet lorsqu'il était en place comme directeur que l'entreprise technologique dut faire face à des accusations d'intimidation sexuelle et d'autres écarts de conduite sur le lieu de travail.

Le co-fondateur d'Uber possède cependant encore pas mal d'actions dans la firme et prétend y avoir encore et toujours son mot à dire à propos de plusieurs sièges d'administrateur. Un procès est du reste toujours en cours à ce propos car le gros actionnaire Benchmark accuse Kalanick de fraude et exige qu'il se retire complètement du comité directorial.

Pour la nouvelle directrice Dara Khosrowshahi et pour les autres membres de la direction d'Uber, l'acte posé par Kalanick est tout à fait surprenant. On ne sait du reste pas encore clairement si les deux administrateurs nommés pourront rester en place. Selon des rumeurs, la nouvelle direction d'Uber préparerait justement une réforme de la structure directoriale en vue de réduire l'influence encore exercée par Kalanick.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos