L'Européen utilise toujours plus souvent son mobile pour faire ses courses

19/11/14 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Source: Datanews

L'utilisation des appareils mobiles pour des emplettes en ligne croît plus rapidement en Europe qu'aux Etats-Unis. Voilà ce qui ressort d'une étude à grande échelle effectuée par Adobe. En Belgique, 12,9 pour cent de l'ensemble des achats en ligne pour les fêtes de fin d'année se feraient déjà avec un smartphone ou une tablette.

L'Européen utilise toujours plus souvent son mobile pour faire ses courses

© Thinkstock

Sur base d'une analyse des données relatives à plus d'un billion de visites de 4.500 sites de vente au détail sur ces 7 dernières années, Adobe prévoit notamment que 19,3 pour cent de tous les achats en ligne en Europe se feront en novembre et en décembre. C'est 10 pour cent de plus que l'an dernier, alors qu'aux Etats-Unis, il est quand même question de 27 pour cent d'achats en ligne.

L'utilisation d'appareils mobiles pour les emplettes en ligne croîtrait cependant plus vite en Europe qu'aux Etats-Unis. En Europe, l'utilisation des tablettes et des smartphones pour les achats en ligne augmenterait de 38 pour cent contre 25 pour cent aux Etats-Unis. Au Danemark, l'on s'attend même à une hausse de 56 pour cent.

Au niveau du pourcentage d'acheteurs mobiles, c'est la Grande-Bretagne qui domine toujours avec 24 pour cent des transactions en ligne provenant d'un appareil mobile. La Norvège se classe deuxième avec 21 pour cent, et la Suède complète le top trois avec 19,5 pour cent. En Belgique, l'on en est à 12,9 pour cent de l'ensemble des achats en ligne, ce qui représente une augmentation de 44 pour cent en comparaison avec l'année dernière.

Chez nous encore, 17 pour cent des ventes en ligne se passent en novembre et en décembre. En d'autres mots, les détaillants belges ne sont pas vraiment dépendants de cette période pour enregistrer une bonne année de ventes en ligne. Aux Etats-Unis par contre, il est question de 27 pour cent (voir plus haut), soit plus d'un quart, et aux Pays-Bas de 24 pour cent.

Pour terminer, Adobe prévoit encore que les ventes en ligne pour les fêtes de fin d'année croîtront de 5 pour cent dans notre pays, alors qu'aux Pays-Bas, la hausse serait de 8 pour cent. Le pic belge en matière de ventes en ligne aurait lieu le 15 décembre. Adobe estime ce jour-là les dépenses en ligne à 44,7 millions d'euros, ce qui représenterait une moyenne de 3,99 euros par Belge.

En savoir plus sur:

Nos partenaires