L'Europe veut mettre fin au géo-blocage

30/11/16 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

Avec un abonnement Netflix belge, pouvoir se connecter au service à partir de son adresse de vacances, c'est à présent encore impossible, mais les choses vont bientôt changer. Le Parlement européen soutient en effet une proposition de la Commission européenne visant à interdire au sein de l'UE le géo-blocage, à savoir la suppression de services sur base de l'emplacement.

L'Europe veut mettre fin au géo-blocage

Reed Hastings, cofondateur et PDG de Netflix © Netflix

Nombre de services proposant du contenu protégé par des droits d'auteur, comme les services de diffusion vidéo et musicale de type Netflix ou Spotify, ou les abonnements TV numériques, sont actuellement encore limités aux frontières des états membres. La proposition de la Commission devrait y mettre fin. Les clients qui paient pour un service, doivent pouvoir y recourir aussi ailleurs en Europe. Conclure un service à l'étranger sous prétexte que c'est moins cher là-bas, ne sera cependant pas toléré.

Limiter l'itinérance

Le Parlement a aussi approuvé de nouvelles limites aux tarifs que les opérateurs télécoms se facturent entre eux en matière d'itinérance ('roaming'). Cette façon de faire est considérée comme une condition indispensable à la suppression des tarifs d'itinérance. A partir du 15 juin de l'année prochaine, les coûts des appels, d'envoi de SMS ou de navigation sur internet dans le reste de l'Europe ne pourront plus être supérieurs à ceux pratiqués dans le pays d'origine de l'utilisateur.

(ANP/WK)

Nos partenaires