L'Europe veut la gratuité de tous les articles scientifiques à l'horizon 2020

30/05/16 à 13:38 - Mise à jour à 13:37

Source: Datanews

Les pays de l'UE sont d'accord pour rendre bientôt toutes les publications scientifiques gratuitement disponibles pour le grand public. Cette mesure devrait stimuler l'innovation, mais elle n'est pas approuvée par tout le monde.

L'Europe veut la gratuité de tous les articles scientifiques à l'horizon 2020

Il est question ici d'un libre accès aux publications scientifiques basées sur la recherche effectuée avec des moyens publics et publics-privés. Tel n'est pas le cas aujourd'hui pour les personnes en dehors des universités et des instituts de la connaissance, comme les enseignants et les entrepreneurs.

Les données des centres de recherche doivent également être accessibles, afin qu'elles puissent être réutilisées de manière optimale et ce, même si tel ne doit pas être le cas, s'il y a des raisons impérieuses comme lorsque les données sont soumises à des droits de propriété intellectuelle, ou si des questions de sécurité ou de respect de la vie privée interviennent.

'Visa Start-up'

Cette décision a été prise lors du Competitiveness Council vendredi dernier sous la direction de la présidence néerlandaise de l'UE. En marge de ce conseil, l'Europe va aussi examiner le 'Visa Start-up' en vue de permettre aux starters étrangers de solliciter un visa unique pour toute l'Europe.

Enfin, l'Europe entend également tenir davantage compte de l'impact sur l'innovation de la nouvelle législation et invite dès lors les scientifiques à évaluer leur impact social plutôt que le nombre d'articles qu'ils publient.

Opposition

La mesure arrive à un moment intéressant pour le monde scientifique, étant donné que ce dernier est perturbé d'une manière comparable à l'industrie musicale. C'est ainsi qu'il y a depuis 2011 le Sci-Hub, qui a entre-temps librement publié plus de 51 millions d'articles scientifiques et ce, au grand dam des revues scientifiques qui tirent leurs revenus de la publication et de la vente de ce genre d'articles.

Voilà pourquoi Elsevier a intenté l'année dernière un procès à l'encontre de Sci-Hub. Cela laisse donc supposer que la décision prise par les pays membres de l'UE pourrait encore se heurter à une certaine résistance.

En savoir plus sur:

Nos partenaires