L'Europe veut améliorer la confidentialité sur internet

05/11/10 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

La Commission européenne estime que les internautes doivent avoir plus d'emprise sur l'utilisation qui est faite de leurs données personnelles, surtout dans le contexte du succès grandissant des sites de socialisations tels Facebook.

L'Europe veut améliorer la confidentialité sur internet

La Commission européenne estime que les internautes doivent avoir plus d'emprise sur l'utilisation qui est faite de leurs données personnelles, surtout dans le contexte du succès grandissant des sites de socialisations tels Facebook.

Concrètement, l'organe exécutif de l'Union souhaite que les surfeurs puissent bénéficier du "droit d'être oublié". "Conserver soi-même le contrôle de ses données, y avoir accès et pouvoir les modifier et les supprimer: ce sont là des droits essentiels qui doivent être garantis dans notre monde numérique", revendique la Commission, qui a présenté hier jeudi une stratégie visant la protection des données personnelles dans tous les domaines stratégiques. Des propositions concrètes en matière légale devraient suivre en 2011.

"La protection des données personnelles est un droit fondamental", souligne Viviane Reding, la commissaire européenne compétente en la matière. "Notre législation doit être adaptée aux défis issus des nouvelles technologies et de la mondialisation." Comme les règles actuelles de protection des données datent de 1995 déjà, une actualisation s'impose.

La stratégie présentée hier esquisse les grandes lignes que la Commission entend mettre en oeuvre. Il s'agit de renforcer les droits des individus et de s'assurer d'une bonne protection lors du transfert de données en dehors de l'UE, mais aussi de revoir les règles de sécurisation des données à la police et dans le droit pénal.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires