L'Europe veut accélérer l'internet gratuit dans toutes les villes et communes

06/12/16 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Les premiers appels d'offres pour l'installation de l'internet à haut débit gratuit dans toutes les villes et communes des pays membres de l'Union européenne pourraient être lancés avant l'été de 2017. Voilà du moins ce qu'espère la Commission européenne après le rapide feu vert donné par les états membres au projet WiFi4EU.

L'Europe veut accélérer l'internet gratuit dans toutes les villes et communes

free wifi symbol - wireless internet icon on shop window © Getty Images/iStockphoto

C'est le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, qui avait annoncé en septembre lors de son Etat de l'Union qu'une connexion internet sans fil gratuite devrait être disponible d'ici 2020 dans chaque ville et commune européenne. La Commission a baptisé cette initiative WiFi4EU. Trois mois plus tard, les pays membres ont approuvé la proposition.

Si les négociations avec le Parlement européen se passent aussi rapidement que celles entre les pays membres, les premiers appels d'offres pourraient, selon la Commission, être lancés au printemps prochain. Les communes ou groupes de communes qui ne disposent pas encore de connexions wifi accessibles publiquement, pourront solliciter un subside par le biais d'une procédure toute simple. Avec cet argent européen, elles pourront alors financer l'installation d'un réseau. Les administrations locales devront cependant prendre elles-mêmes en charge la maintenance de ce réseau.

Une connexion wifi au minimum

D'ici 2020, chaque commune devrait disposer d'une connexion wifi au minimum dans un endroit public tel une place, un parc, un bâtiment public ou une bibliothèque. "Grâce à ces connexions locales gratuites, quiconque ayant des difficultés à se rendre sur le web, comme des sans-emploi ou des seniors, pourront bénéficier des avantage de l'internet à haut débit", indique le Conseil, l'institution européenne représentant les pays membres.

Pour la période 2017-2019, 120 millions d'euros sont prévus pour le financement du projet. La Commission estime que 6.000 à 8.000 administrations communales y participeront.

(Belga/WK)

Nos partenaires